En ce moment
 
 

Brexit: les marchés financiers succombent à la panique en Asie, les Bourses européennes devraient plonger

Brexit: les marchés financiers succombent à la panique en Asie, les Bourses européennes devraient plonger
Image d'illustration
 
 

Les principales Bourses européennes devraient plonger vendredi à l'ouverture, Londres se préparant à une chute de 7%, touchées de plein fouet par la victoire des partisants du Brexit à l'issue du référendum, selon des courtiers.

Selon le britannique CMC Markets, la Bourse de Londres s'apprête à perdre autour de 7% et Francfort 6%. Le courtier ETX Capital estime également que la Bourse de Londres va ouvrir en baisse de 7%. De même, le courtier IG anticipe les mêmes chutes, avec une baisse de 7% pour l'indice français CAC 40. Le retour de bâton devrait être violent sur les marchés qui avaient largement misé ces derniers jours sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

L'effet sur les marchés est déjà palpable puisque la livre britannique tombait au plus bas depuis 1985, alors que les places boursières asiatiques perdaient pied, la Bourse de Tokyo lâchant 8% en seconde partie de séance. Les investisseurs se ruaient en revanche sur les valeurs refuges, comme l'or, qui a bondi à son plus haut niveau depuis mars 2014, ou encore le yen.

Toujours en Asie, le pétrole était également pris dans la tourmente: vers 06h00 heure belge, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août perdait 3,11 dollars, soit 6,21%, à 47,77 dollars, dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne du brut, également pour livraison en août, reculait, lui, de 3,14 dollars, soit 6,17%, à 47,77 dollars. Outre les conséquences immédiates pour le pays et au-delà, un Brexit serait dommageable à plus long terme, ont prévenu avant la tenue du référendum les grandes institutions financières internationales, du FMI à l'OCDE.

L'or a bondi vendredi alors que les médias britanniques prédisaient la victoire des partisans d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, grimpant à son plus haut niveau en plus de deux ans, prisée pour son statut de valeur refuge. Vers 03H50 GMT (5h50, heure belge), le cours de l'once de métal jaune est monté à 1.359,08 dollars, son niveau le plus fort depuis le 19 mars 2014, un bond d'environ 8% par rapport au début des échanges asiatiques, avant de s'installer autour de 1.330 dollars. "L'or s'envole alors que les investisseurs se ruent vers la sécurité relative" que représente le métal jaune à leurs yeux, a commenté Joe Rundle, courtier chez ETX Capital.

Valeur refuge par excellence, le métal jaune était soutenu vendredi par les incertitudes économique et politique au Royaume-Uni et leurs répercussions sur la reprise mondiale de la décision des Britanniques de sortir de l'UE au terme d'un référendum très disputé. Après dépouillement dans 349 des 382 des centres, 51,9% des électeurs ont voté pour le Brexit à l'issue d'un vote marqué par une participation importante (72,2%) selon les données officielles.


 




 

Vos commentaires