En ce moment
 
 

Bucarest a abrité une prison secrète de la CIA

 
 
L'agence américaine de renseignements CIA a disposé jusqu'en 2006 d'une prison secrète en Roumanie où des détenus soupçonnés d'être liés à Al-Qaïda auraient été torturés, selon une enquête révélée jeudi par des médias allemands. Située dans le nord-ouest de la capitale roumaine Bucarest, cette prison se trouvait sous le site de l'ORNISS, l'Office du Registre National pour les Informations Secrètes d'État, un organisme public qui délivre des autorisations pour avoir accès à des informations confidentielles, selon le quotidien Süddeutsche Zeitung et la chaîne de télévision publique allemande ARD. L'existence d'un centre secret de la CIA en Roumanie a été maintes fois dénoncée, notamment dans un rapport du Conseil de l'Europe en 2007, mais le gouvernement roumain a toujours nié avec véhémence. A la différence des prisons secrètes en Lituanie et en Pologne, situées dans des zones peu habitées, ce centre, qui a entamé ses activités à l'automne 2003, se trouvait dans un quartier résidentiel. Parmi les détenus ayant séjourné dans cette prison figure Khaled Cheikh Mohammed, qui a revendiqué la paternité des attentats du 11-Septembre dont il aurait proposé l'idée à Oussama ben Laden dès 1999. Arrêté au Pakistan en 2003, il est en détention à Guantanamo depuis 2006. Selon ARD, Abd al-Rahim al-Nashiri, arrêté en 2002 aux Émirats arabes unis, a également été détenu dans la prison secrète de Bucarest. Présumé chef des opérations d'Al-Qaïda dans le Golfe persique, il est également le planificateur présumé de l'attaque contre le navire USS Cole en 2000 et contre le pétrolier français Limburg en 2002. (JAV)



 

Vos commentaires