En ce moment
 
 

Catalogne: 182 blessés dans les violences

A découvrir

Les violences qui ont provoqué des scènes de chaos à Barcelone vendredi soir ont fait 182 blessés dans l'ensemble de la Catalogne, ont annoncé samedi matin les services de secours.

Uniquement à Barcelone, 152 personnes ont été blessées, ont indiqué les secours. Les autres manifestants blessés ont été recensés notamment à Gérone, Tarragone et Lérida.

Au total, 83 personnes ont été interpellées dans l'ensemble de la région suite à ces violences, a indiqué à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Samedi matin, une odeur de brûlé flottait encore dans le centre de Barcelone près de la place d'Urquinaona, où des agents terminaient de nettoyer les nombreux débris laissés par les affrontements de la veille, pierres, verre brisé et cartouches de balles de caoutchouc, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des dizaines de pavés ont été arrachés des trottoirs.

En plein centre-ville, des militants indépendantistes radicaux ont affronté dans la soirée de vendredi les forces de l'ordre en lançant des pierres ou des objets métalliques, tandis que les policiers répondaient par des tirs de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes.

De nombreux feux ont été allumés et des barricades élevées dans les rues au cinquième jour de la mobilisation contre la condamnation lundi à de lourdes peines de prison des dirigeants indépendantistes pour leur rôle dans la tentative de sécession d'octobre 2017.

La ville avait déjà été le théâtre de scènes de guérilla urbaine tous les soirs depuis lundi.

Avant le début des affrontements de vendredi, plus de 500.000 personnes avaient manifesté pacifiquement à Barcelone, au terme d'une journée marquée par une grève générale et par la convergence de marches de dizaines de milliers de séparatistes partis mercredi de cinq villes de Catalogne.

Samedi matin, l'autoroute AP7 était par ailleurs coupée dans le sens France-Espagne près de la frontière en raison d'une manifestation indépendantiste, selon l'organisme catalan de surveillance du trafic routier.

Vos commentaires