En ce moment
 

Catalogne: reproches entre indépendantistes après des manifestations violentes

(Belga) Les forces séparatistes de Catalogne, au pouvoir dans cette région espagnole, échangeaient des critiques dimanche au lendemain d'affrontements entre manifestants indépendantistes et policiers à Barcelone, qui ont fait une trentaine de blessés.

Une manifestation de policiers venus de toute l'Espagne samedi, à l'approche de l'anniversaire du référendum d'autodétermination illégal du 1er octobre 2017 marqué par des violences policières, a indigné des séparatistes qui ont organisé une contre-manifestation. Des heurts ont éclaté entre la police et des contre-manifestants séparatistes, qui ont tenté de franchir le cordon de sécurité et lançaient aux agents de la peinture et des objets. La CUP, parti séparatiste d'extrême gauche soutien de la contre-manifestation, a réclamé la démission du responsable de l'Intérieur du gouvernement régional, Miquel Buch, pour avoir "permis une manifestation qui faisait l'apologie de la violence policière". Miquel Buch a répondu dimanche matin à la radio Rac1, appelant la CUP à expliquer "si dorénavant, ils cautionnent la violence, s'ils cautionnent la rupture de cordons policiers". "Hier, nous avons réussi à éviter un affrontement violent (...) et c'était l'un des objectifs", a affirmé M. Buch, précisant que quatre agents de la police régionale avaient été blessés, portant le total de blessés à "une trentaine". Six personnes arrêtées la veille au soir ont été remises en liberté dans la nuit dans l'attente d'être convoquées par un juge, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police régionale. (Belga)

Vos commentaires