En ce moment
 
 

Ce professeur est accusé d'abus sexuels: cagoulé lors de son arrivée à son procès, il présente ses excuses

Ce professeur est accusé d'abus sexuels: cagoulé lors de son arrivée à son procès, il présente ses excuses
@RTLINFO

Le procès d'un professeur d'une école catholique accusé d'abus sexuels sur mineurs a débuté lundi à Barcelone, alors qu'une vague de dénonciations d'actes pédophiles secoue l'Eglise espagnole. Le procès de Joaquin Benitez, professeur d'éducation physique pendant près de trente ans dans une école de la congrégation des Frères maristes à Barcelone, doit durer jusqu'à mercredi.

Le visage dissimulé par une cagoule et un seul geste au moment d'entrer dans le palais de justice: un signe de la main. Face au juge, cet ancien professeur qui a enseigné durant 30 ans dans une école catholique devra répondre d'abus sexuels sur certains de ces élèves à l'époque: 17 au total. Et pour la première fois, comme pour préparer sa défense, il a présenté ses excuses devant les caméras situées à l'entrée du tribunal: "Tout d'abord, je tiens clairement à m'excuser auprès des victimes, de leurs familles, de leurs amis. Et puis, je m'excuse auprès de ma famille. J'ai presque perdu tout le monde. J'ai juste la chance d'avoir encore deux personnes qui me parlent encore. Et Dieu merci, je peux compter sur elles."

Sur une banderole placée devant le palais, il est écrit: "Vous n'êtes pas seuls". Comme un message laissé aux victimes. Avant le procès, le parquet a requis 22 ans de prison pour ce professeur. Quatre plaintes sont prises en compte. Les autres faits sont prescrits.

Une réalité juridique que dénonce Manuel Barbero, père d'une victime: "Toutes les victimes n'ont pas été entendues. Même si les faits sont prescrits, elles auraient dû être écoutées. Elles témoignent de ce qu'il s'est passé. Elles ont eu le courage de porter plainte. Elles auraient dû être entendues. Le gouvernement espagnol est en train de modifier la loi car nous sommes conscients que cela répond aux attentes des personnes concernées par ce genre de faits."

Suite à ce dossier, ces révélations avaient déclenché une cascade d'accusations dans trois écoles maristes de Barcelone: 43 plaintes contre 12 professeurs ou salariés de ces écoles. Seuls Benitez et un autre sont poursuivis, la majorité des autres étant couverts par la prescription. 

Les Frères maristes -- une congrégation masculine fondée au 19e siècle et spécialisée dans l'enseignement -- ont été également impliqués en 2017 dans un énorme scandale au Chili, qui a poussé à la démission de 34 évêques dans ce pays.

Vos commentaires