Chypre demande l'aide de l'UE pour faire face à l'arrivée croissante de migrants

Syrie

(Belga) Chypre a demandé l'aide de l'UE pour répondre à l'arrivée croissante de migrants clandestins sur cette île de la Méditerranée orientale, prévenant que le pays ne pourra plus y faire face si l'afflux se poursuit sur ses côtes.

La question a été au coeur d'une réunion exceptionnelle du Conseil des ministres mercredi, après l'arrivée de plus de 140 personnes sur les côtes de l'île ces quatre derniers jours. "Il va y avoir une série de contacts avec nos partenaires européens, en particulier les pays méditerranéens, confrontés au même problème, afin qu'il y ait une meilleure coordination au niveau de l'Europe", a déclaré le ministre de l'Intérieur chypriote Constantinos Petrides. "Exigeant une solidarité européenne", il a affirmé que la politique de l'UE sur l'immigration ne devrait pas occasionner une "charge disproportionnée" pour les Etats de première ligne ou les petits membres comme Chypre "qui ne peuvent développer de structures (...) pour absorber ces flux". Chypre n'a pas connu un afflux de migrants massif comme la Grèce ou la Turquie depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie mais exige que Bruxelles agisse face au nombre croissant d'arrivées sur l'île. Environ 2.000 migrants sont arrivés à Chypre depuis 2015, sur 40 bateaux, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. "Si les nombres continuent à augmenter, ils ne seront plus gérables", a affirmé le ministre Petrides à l'issue de la réunion des ministres. Il a souligné que selon les chiffres de l'UE pour 2018, Chypre est le premier en termes de nombre de demandeurs d'asile par habitant, avec plus de 5.000 par million. (Belga)

Vos commentaires