Cinq indépendantistes catalans emprisonnés, dont le candidat à la présidence, Jordi Turull

Cinq indépendantistes catalans emprisonnés, dont le candidat à la présidence, Jordi Turull

(Belga) Cinq indépendantistes catalans, dont l'actuel candidat à la présidence de la région Jordi Turull, ont été placés vendredi en détention provisoire par le juge enquêtant sur la tentative de sécession en Catalogne, a annoncé la Cour suprême espagnole.

Outre M. Turull, qui ne pourra donc plus assister à un débat prévu samedi sur son investiture, le juge a notamment écroué l'ancienne présidente du parlement catalan Carme Forcadell et trois anciens "ministres" régionaux. Ils rejoindront quatre autres dirigeants emprisonnés depuis plusieurs mois, en lien avec la tentative de sécession organisée en octobre 2017 en Catalogne. Le juge a estimé que le "risque de fuite est élevé, au regard de la peine encourue", a précisé une porte-parole de la Cour. Un des dirigeants convoqués, Marta Rovira, a d'ailleurs elle préféré quitter le pays plutôt que de risquer l'incarcération. Le juge avait auparavant confirmé l'inculpation de tout le noyau dur indépendantiste, pour "rébellion", une charge pouvant déboucher sur des peines allant jusqu'à 30 ans de prison. Ces incarcérations pourraient entraîner de nouvelles tensions en Catalogne où des comités de quartier - les "Comités de défense de la République" - et la puissante Association nationale catalane (ANC) avaient appelé les militants indépendantistes à manifester vendredi soir. (Belga)

Vos commentaires