En ce moment
 
 

Cinq morts après la contamination d'une charcuterie aux Pays-Bas et en Allemagne

Cinq morts après la contamination d'une charcuterie aux Pays-Bas et en Allemagne

Une intoxication alimentaire a fait 5 morts ces derniers jours aux Pays Bas et en Allemagne. Cinq personnes contaminées par la listeria. La bactérie se trouvait dans de la charcuterie provenant d'une usine située dans la ville d'Aalsmeer, dans la province de Hollande-Septentrionale.

Trois personnes sont mortes aux Pays-Bas après avoir été contaminées par la listeria. La bactérie se trouvait dans de la charcuterie que les victimes ont consommée. Une femme a, quant à elle, subi une fausse couche pour la même raison, indique vendredi l'Institut royal pour la Santé publique et l'Environnement (Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu - RIVM). En Allemagne, deux personnes ont perdu la vie dans de mêmes conditions plus tôt cette semaine.

Seul le site néerlandais est concerné

La viande contaminée à la listeria est issue d'une filiale du groupe Ter Beke, Offerman. Le groupe Ter Beke précise vendredi que seul ce site néerlandais est concerné par les rappels. Il distribue cependant ses produits dans des magasins belges. "L'initiative de rappeler ces produits était une mesure de précaution", indique Ter Beke dans un communiqué vendredi. Le groupe "tient à souligner que les éventuelles contaminations et rappels ne concernent que les produits de la succursale Offerman à Aalsmeer" et qu'aucun "autre site du groupe n'est impliqué". Il affirme également que toutes les précautions nécessaires sont prises: les activités sur le site en question sont par exemple à l'arrêt "afin de permettre une enquête plus approfondie sur la nature de la contamination et de prendre toutes les mesures nécessaires pour l'avenir". Il est encore trop tôt pour savoir si le rappel et la cessation temporaire des activités sur le site auront un impact financier sur les résultats du groupe, précise-t-il encore. "S'il s'avère que cet impact est important, Ter Beke informera le marché à ce sujet." La cours de l'action Ter Beke à la Bourse de Bruxelles a été suspendu vendredi à 12h45, alors qu'elle était en baisse de près de 9%.

Des inspections supplémentaires réalisées

Ces deux dernières années, 20 personnes ont été contaminées de la sorte en mangeant de la charcuterie aux Pays-Bas. Le RIVM suppose que les produits en question provenaient de l'usine d'Offerman située à Aalsmeer, dans la province de Hollande-Septentrionale. Jeudi soir, il a été annoncé que de la charcuterie allait être rappelée à grande échelle aux Pays-Bas car il existe un risque d'infection à la listeria, a rapporté la chaîne publique NOS. On savait déjà qu'il y avait vraisemblablement un problème avec l'entreprise Offerman, qui fournit des produits à base de viande. Selon un porte-parole de l'autorité néerlandaise de la sécurité alimentaire (Voedsel- en Warenautoriteit), des inspections supplémentaires y ont en effet été effectuées ces derniers mois. "Nous avions déjà l'impression que les choses ne se passaient pas bien là-bas." Le régulateur avait dès lors demandé à la société de prendre des mesures supplémentaires. Cela a été fait mais n'a pas aidé suffisamment à rétablir la situation. Offerman a rappelé tous les produits de charcuterie préemballés qui ont été coupés et emballés dans son usine d'Aalsmeer. Ils ont notamment été vendus dans les magasins Aldi, Bidfood, Jumbo, Sligro et Versunie aux Pays-Bas.

Des dizaines de personnes malades

L'Allemagne a aussi été touchée par un scandale alimentaire du même genre cette semaine. Deux personnes sont décédées dans l'Etat de Hesse après avoir consommé de la charcuterie consommée par la listeria. Les autorités sanitaires y ont temporairement arrêté les activités de l'entreprise (Wilke) qui fournissait les produits incriminés. Outre ces deux morts, qui étaient des personnes âgées, des dizaines de personnes ont été malades après avoir mangé du salami contaminé et une pâte de viande à tartiner. Tous les produits de la société ont été rappelés, à l'exception des conserves. L'entreprise en question fournit des restaurants, des grandes cuisines et des supermarchés. La cause de l'infection n'est pas encore claire. Selon les médias allemands, l'entreprise a été placée sous la surveillance des autorités de la chaîne alimentaire depuis mars après une contamination répétée de produits.

Par ailleurs, Aldi, en consultation avec l'Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), a décidé vendredi de rappeler le rosbif cuit 100 grammes de la marque Délifin, en raison de la présence possible de la bactérie listeria.

Vos commentaires