En ce moment
 

Cold case aux Pays-Bas: le suspect d'un meurtre commis en 1998 avait suivi une thérapie dans les années 80 après un attentat à la pudeur

Cold case aux Pays-Bas: le suspect d'un meurtre commis en 1998 avait suivi une thérapie dans les années 80 après un attentat à la pudeur

Jos Brech, suspecté d'avoir abusé sexuellement de Nicky Verstappen, 11 ans, et l'avoir tuée en 1998, avait suivi une thérapie dans les années 1980 après un attentat à la pudeur impliquant des enfants. C'est en tout cas ce qu'il avait affirmé à la police en 2001 lors de son audition en tant que témoin dans l'affaire du petit Nicky, rapporte De Limburger vendredi.

Jos Brech, âgé désormais de 55 ans, est dernièrement devenu le principal suspect de cette affaire datant de 20 ans après une recherche ADN à grande échelle, lors de laquelle plus de 20.000 échantillons ont été analysés. L'homme avait déjà été entendu lors de l'enquête sur ce meurtre brutal parce qu'il avait été aperçu à vélo en 1998, quelques heures après la découverte du corps du petit Nicky. La police n'avait pas approfondi à l'époque car il avait été considéré comme un simple passant.

Quelques années plus tard, une nouvelle équipe était en charge de l'enquête, au point mort à l'époque. Il avait été rappelé et avait expliqué qu'il avait été entendu en 1985 pour un attentat à la pudeur impliquant des enfants et qu'il avait ensuite suivi une thérapie, selon le journal néerlandais De Limburger.

Par ailleurs, le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad rapporte de son côté qu'en 2002, la police avait mis en garde un groupe scout limbourgeois contre Jos Brech. "C'est un homme que vous ne voulez pas près des scouts", avait-elle dit à un membre d'une équipe nationale d'appui, qui entrait en action lors de graves événements, comme des attentats à la pudeur.

Ce membre avait confronté Jos Brech, qui travaillait alors au sein du mouvement de jeunesse, à cette information. L'homme avait tout de suite admis qu'il aimait les garçons âgés entre 10 et 14 ans, soit la catégorie d'âge dont il s'occupait depuis des années. Il a dès lors été invité à quitter les scouts, ce qu'il a fait.

Vos commentaires