En ce moment
 
 

Coronavirus aux Pays-Bas: les contaminations augmentent, mais les autorités assouplissent les mesures

Coronavirus aux Pays-Bas: les contaminations augmentent, mais les autorités assouplissent les mesures
 
CORONAVIRUS
 

Au cours de la semaine dernière, les Pays-Bas ont enregistré 1.329 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus, indique mardi l'Institut royal de la Santé publique (Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu - RIVM). La semaine précédente, 987 nouveaux cas avaient été notifiés, contre 534 et 432 auparavant.

Le nombre d'hospitalisations est lui passé de 19 à 23 et 9 décès ont été enregistrés, contre 7 la semaine précédente. Le taux de reproduction, qui mesure la vitesse de propagation du virus, a également augmenté: il a progressé de 1,29 à 1,4. Depuis le début de l'épidémie aux Pays-Bas, le coronavirus a été diagnostiqué chez 53.374 personnes et a entraîné 6.145 décès.

Notre journaliste Mathieu Langer était en duplex des Pays-Bas pour le RTLINFO 13H ce mercredi 29 juillet. Il rendait compte de la situation : 

"Ce qui marque en arrivant ici, c'est que personne ne porte de masque en rue ou dans les espaces publics, à quelques rares exceptions près. Dans cette rue commerçante, ni les autorités, ni les policiers, ni le personnel administratif ni les vendeurs ni même les cafetiers sont tenus de le porter. Une décision gouvernementale relayée dans les 25 zones de sécurité établies dans ce pays qui connait aussi un regain de contamination.

Le taux de reproduction a augmenté et pourtant les autorités continuent d'assouplir les mesures depuis deux jours. Les frontières sont aussi ouvertes aux ressortissants non européens qui sont conjoints de Néerlandais ou de Néerlandaises : ils peuvent entrer à condition de démontrer leur relation. S'ils proviennent d'un pays classé orange, là, ils devront observer une quarantaine.

Aux Pays-Bas, c'est surtout la distanciation sociale d'1m50 qu'il est tenu de respecter. Mais le gouvernement pourrait durcir ses mesures dans les prochains jours au regard des stratégies adoptées dans les pays voisins comme la Belgique et l' Allemagne."

Ce mercredi matin, Mathieu Langer et David Muller sont allés à la rencontre de Néerlandais pour connaître leur point de vue sur le port du masque. 

"Je garde mes distances et quand je ne peux pas, comme dans les transports en commun, eh bien je porte un masque. Et lorsqu'on me demande de porter un masque parce que ce n'est pas sécurisé, là je le fais", raconte une femme. "Mais je pense que c'est normal aussi de ne pas le mettre car c'est comme cela que je vis depuis cinquante ans", ajoute-t-elle.

"Je sais qu'en ce moment les experts et le gouvernement néerlandais sont en train de discuter de l'obligation de porter un masque dans les espaces publics", commence un homme. "Dans nos pays voisins, nous le remarquons, le port du masque est devenu obligatoire et il se peut que nous adoptions aussi cette mesure", estime-t-il.

 




 

Vos commentaires