En ce moment
 
 

Coronavirus en Italie: arrêt de "toute activité de production" non essentielle, des médecins cubains envoyés en renfort

Coronavirus en Italie: arrêt de
© Image Belga
 
CORONAVIRUS
 

Le coronavirus en Italie a fait 4.825 morts. Au total, 53.600 cas de contamination ont été dénombrés à l'heure actuelle. Pays le plus touché, l'Italie connaît un scénario que redoutent tous les autres, avec dans certaines régions une contagion qui paraît hors de contrôle et une saturation des capacités de soins.

L'Italie paye un tribut effroyable à la pandémie, le plus lourd dans le monde, avec près de 5.000 morts, selon un bilan annoncé samedi soir. Près de 3.000 personnes restent en soins intensifs dans le pays. 

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé dans la nuit de samedi à dimanche l'arrêt de "toute activité de production" qui ne serait pas indispensable pour garantir l'approvisionnement de biens essentiels à la population.

Le gouvernement a décidé de "fermer toute activité de production sur le territoire qui ne serait strictement nécessaire, cruciale et indispensable afin de nous garantir les biens et services essentiels", a-t-il dit dans une allocution officielle pour annoncer ce "pas supplémentaire" dans les mesures restrictives prises afin de tenter d'endiguer la pandémie provoquée par le coronavirus.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos liées au coronavirus en Belgique

On ne peut pas cacher la réalité qui est chaque jour sous nos yeux

Le Premier ministre a ajouté que les pharmacies, les supermarchés et magasins d'alimentation, les services postaux, financiers et d'assurance, les transports continueraient de fonctionner. "On ralentit le moteur productif du pays, mais on ne l'arrête pas", a-t-il dit à propos d'une "décision pas facile". 

"On ne peut pas cacher la réalité qui est chaque jour sous nos yeux. C'est la crise la plus grave traversée par le pays depuis la deuxième guerre mondiale", a-t-il dit.

"Les mesures adoptées demandent du temps avant de produire leurs effets. Nous devons continuer à respecter toutes ces règles avec patience et confiance", a poursuivi Giuseppe Conte.

"Elles sont sévères, je le sais. Mais nous n'avons pas d'alternative. On doit résister, c'est le seul moyen de nous protéger ainsi que ceux que nous aimons", a enjoint le responsable.

Pas de liste des activités considérées comme essentielles

Le 9 mars, Giuseppe Conte avait décrété l'interdiction des rassemblements et la stricte limitation des déplacements dans tout le pays, seulement autorisés pour raisons professionnelles ou impérieuses. 

Le "sacrifice de rester à la maison est minime par rapport à celui que font d'autres concitoyens, qui prennent beaucoup plus de risques", "médecins, infirmiers, forces de l'ordre, forces armées, employés des supermarchés, des pharmacies", a énuméré Giuseppe Conte.

Il n'a pas précisé la liste des activités considérées comme essentielles mais a expliqué avoir "travaillé avec les syndicats pour faire une liste détaillée des filières les plus nécessaires au fonctionnement de l'Etat dans cette phase d'urgence".

Ces nouvelles annonces de Giuseppe Conte sont intervenues après de nombreux appels de responsables du nord du pays et de médecins pour lui demander de renforcer encore les restrictions imposées aux Italiens.

"Le gouvernement a fait un choix très dur mais nécessaire pour protéger les travailleurs", a réagi le maire de Bergame Giorgio Gori, dont la province est la plus touchée en Italie avec celle de Brescia.

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir la maladie Covid-19

Cuba envoie en Italie des médecins ayant combattu la fièvre Ebola

Cuba a dépêché en Italie une équipe de 52 médecins et infirmiers, dont certains forts d'avoir combattu la fièvre Ebola en Afrique, pour aider le pays européen le plus meurtri dans sa lutte contre le Covid-19.

La destination de cette équipe arrivée samedi en Italie est la région de Lombardie, la plus touchée par le coronavirus. En un mois, 4.825 personnes sont mortes en Italie en raison de cette pandémie.

L'équipe composée de 36 médecins, 15 infirmiers et un administrateur, "est prête à travailler sans relâche pour soigner et affronter l'épidémie de Covid-19 en collaboration avec les professionnels de la santé" d'Italie, a déclaré son chef, Carlos Ricardo Perez.

Trente des membres de cette équipe ont lutté contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014 à l'appel de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a ajouté le chef de l'équipe lors d'une cérémonie avant leur départ de La Havane.

Avec des revenus de 6,3 milliards de dollars en 2018, l'exportation de services médicaux, en plus du tourisme, est l'un des moteurs de l'économie cubaine, selon les chiffres officiels.

 




 

Vos commentaires