En ce moment
 
 

Coronavirus en Italie et des Belges coincés à Tenerife: le ministère belge des Affaires étrangères réagit

 
CORONAVIRUS
 

Le ministre belge des Affaires étrangères, Philippe Goffin (MR), a réagi ce mardi après-midi aux situations en Italie et à Tenerife, où le coronavirus s'est répandu. "Concernant les voyages, notamment en Italie, le ministre a rappelé que le rôle premier des Affaires étrangères est de permettre aux Belges d’avoir toutes les informations nécessaires avant d’entamer un voyage ou lors d’un séjour sur place. Il invite donc les Belges à s’informer auprès des sites officiels (belges et étrangers) et des autorités locales afin de bien prendre connaissance des dernières informations pour les pays ou les régions visités", indique le ministères des Affaires étrangères. "Beaucoup de personnes nous contactent pour savoir s’il faut ou pas se rendre en Italie. Notre rôle n’est pas d’interdire aux Belges d’aller en Italie. Par contre, nous leur conseillons évidemment de respecter les mesures prises par les autorités locales".

Le ministère rappelle que les autorités locales ont pris des mesures de restriction dans 11 communes italiennes: Codogno, Casapusterlengo, Castiglione d'Adda, Maleo, Fombio, Bertonico, Castelgerundo, Somaglia, San Fiorano, Terranova dei Passerini, Vo’ Euganeo.

Les mesures prises dans les zones touchées en Italie

Des mesures strictes pour la santé publique ont été prises en vue d’éviter la contagion entre personnes dans les municipalités et les régions touchées. Ces mesures comprennent:

  1. défense de quitter ou d’entrer dans les municipalités et les zones touchées
  2. suspension de tous les événements publics et toute forme de rencontre, de toutenature
  3. suspension des services d'éducation de la petite enfance et des écoles de tous niveaux, et ce au niveau national
  4. fermeture des musées au grand public
  5. suspension des compétitions publiques et des activités administratives publiques, à l’exception des services essentiels et d’utilité publique
  6. restrictions d’accès ou suspension des services de transport cargo et passagers.

Le ministère belge rappelle également quelques simples règles d'hygiène pour éviter une diffusion d'un virus de façon générale: "Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon, toucher le moins possible la bouche, le nez et les yeux, couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier jetable quand vous éternuez ou toussez".

Si les tour-opérateurs estiment qu’un rapatriement s’impose, nous les aiderons

Concernant la situation à Tenerife, au moins 110 Belges sont coincés dans l'hôtel H10 Costa Adeje Palace. Un voyageur italien y a été testé positif au coronavirus. "Les Belges actuellement en quarantaine à Tenerife le sont parce que les autorités locales ont estimé que cette décision était la meilleure. Nous respectons pleinement cette décision et ils sont tenus de respecter les instructions des autorités locales", réagit Philippe Goffin. "Nous sommes en contact avec le Tour opérateur et les autorités locales afin de nous assurer que tout se passe bien et dans les meilleurs conditions possibles vu la situation".

Le ministère des Affaires étrangères précise qu'il se tient à la disposition des autorités locales et des tours-opérateurs pour des échanges d'informations et que "si les tour-opérateurs estiment qu’un rapatriement s’impose, nous les aiderons si besoin pour faciliter la mise en place de ce retour".

Le communiqué du ministère ajoute qu'il est possible que de nouvelles décisions de quarantaine soient prises prochainement. "Les affaires étrangères prendront les mesures éventuelles selon les informations disponibles, chaque situation évoluant différemment", explique le ministère.

 




 

Vos commentaires