En ce moment
 

Coupe du Roi: l'interdiction de certains tee-shirts jaunes fait polémique

Coupe du Roi: l'interdiction de certains tee-shirts jaunes fait polémique
Supporters du Barça brandissant des drapeaux avant la finale de la Coupe du Roi qu'ils ont remportée 5-0 face à Séville à Madrid le 21 avril 2018LLUIS GENE

La polémique enflait dimanche en Espagne après que des supporters du FC Barcelone ont été obligés de se débarrasser de tee-shirts jaunes portant dans certains cas une inscription favorable aux indépendantites catalans, lors de la finale de la Coupe du Roi remportée 5-0 par le Barça face à Séville.

Des images diffusées par plusieurs chaînes de télévision montraient des policiers obligeant des supporters du Barça à mettre à la poubelle leur tee-shirt jaune à l'entrée du stade Wanda Metropolitano de Madrid.

"Des pancartes ou tee-shirts dont la signification et le contenu pouvaient augmenter le risque de troubles à l'ordre public ou de violences dans et autour de l'enceinte sportive ont été saisis", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la police nationale.

Beaucoup de Catalans arborent du jaune en soutien aux neuf dirigeants indépendantistes en détention provisoire près de Madrid pour leur rôle présumé dans la marche vers l'indépendance de la région à l'automne dernier.

La Cour suprême les poursuit pour "rébellion", un chef d'accusation passible de 30 ans de prison, tandis que pour les indépendantistes, ce sont des "prisonniers politiques" injustement détenus.

"Il n'y a eu aucune instruction spéciale" aux agents, a ajouté le porte-parole de la police, assurant que le dispositif de sécurité était le même que pour les autres rencontres de ce niveau.

"Incompréhensible. Nous sommes un club qui défend la liberté d'expression", a déclaré le président du club Josep Maria Bartomeu à des journalistes après la rencontre, ajoutant qu'il comptait demander des explications à la Fédération espagnole.

"Si maintenant, une simple couleur est une offense à l'Etat, où va-t-on ?", a tweeté l'ex-président régional Carles Puigdemont depuis l'Allemagne où il échappe aux poursuites pour rébellion de la justice espagnole.

"Interdire le jaune dans un stade de football est absurde et ridicule, et une attaque inacceptable à la liberté d'expression", a de son côté réagi l'association indépendantiste Omnium Cultural.

Le FC Barcelone, qui a remporté samedi la Coupe du Roi en étrillant Séville 5-0, est un porte-drapeau historique de l'identité catalane qui s'invite souvent dans le débat politique.

Samedi, l'hymne national et le roi d'Espagne ont été sifflés dans les tribunes du Wanda Metropolitano, quoiqu'avec moins de force qu'à d'autres occasions, par une partie des supporters.

Vos commentaires