En ce moment
 
 

Crash d'un avion malaisien en Ukraine - "La Belgique poursuivra ses efforts pour faire la lumière sur tous les faits"

(Belga) Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders exprime "sa pleine et entière confiance" dans le système judiciaire néerlandais et le bon déroulement de l'enquête sur le crash du vol MH17, abattu en 2014 avec des Belges à bord au-dessus de l'est séparatiste de l'Ukraine par un missile russe.

L'équipe commune d'enquête (Joint Investigation Team, JIT) a donné mercredi les noms de quatre suspects, trois Russes et un Ukrainien, dans un évènement qui causé la morts de 298 personnes, dont quatre Belges. Sergueï Doubinski, Igor Girkine et Oleg Poulatov ainsi que Leonid Karchenko sont tous les quatre poursuivis pour meurtre par le parquet néerlandais. Un procès aura lieu en mars 2020 aux Pays-Bas. "L'identification de certains suspects ne met pas fin à l'enquête", indiquent les Affaires étrangères belges dans une déclaration diffusée mercredi. Le ministre Reynders "continue à appeler tous les pays à collaborer à cette enquête sur la base de résolution (...) afin que l'ensemble des responsables puissent être poursuivis". La police judiciaire fédérale d'Anvers, l'Ecole Royale Militaire et le parquet fédéral ont apporté une contribution à l'équipe commune d'enquête JIT. "La Belgique poursuivra ses efforts pour faire la lumière sur tous les faits, afin que justice puisse être rendue de manière indépendante, honnête et transparente aux victimes et à leurs familles", a assuré le haut diplomate dans cette réaction. La Russie a dénoncé mercredi des "accusations gratuites" visant à la discréditer, après la désignation de trois suspects russes. De son côté, l'Ukraine a appelé Moscou à "reconnaître sa responsabilité" dans le crash et à "commencer à coopérer avec l'enquête" internationale sur cette tragédie. (Belga)

Vos commentaires