En ce moment
 

Crise des migrants - La situation des réfugiés en Bosnie inquiète le Conseil de l'Europe

(Belga) La commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, la Bosniaque Dunja Mijatovic, s'inquiète de la situation précaire d'un millier de réfugiés et migrants en Bosnie-Herzégovine et demande au gouvernement bosnien d'agir, dans une lettre publiée mardi.

"Des réfugiés et migrants qui dorment à même la rue", avec un "accès précaire à la nourriture" et de "grandes difficultés d'accès aux soins": cette situation concerne selon elle quelque 1.138 réfugiés et migrants entrés en Bosnie-Herzégovine depuis janvier. Dans un courrier daté du 9 mai, Dunja Mijatovic qui a pris ses fonctions en avril, demande à Sarajevo de "revoir son plan d'urgence" pour l'accueil des réfugiés et migrants. La Bosnie est confrontée depuis plusieurs mois au passage de centaines de migrants, qui font de ce pays une étape sur une nouvelle route des Balkans. Les migrants - pour la plupart syriens, pakistanais, libyens ou afghans - empruntent une sorte d'itinéraire bis depuis la Grèce, l'Albanie et le Monténégro et la Bosnie. La plupart se trouvent à Sarajevo et 300 d'entre eux attendent à Bihac et Velika Kladusa (nord-ouest), à la frontière croato-bosnienne. Faute de capacités d'accueil suffisantes, à Sarajevo, ils sont pris en charge par des ONG, des associations caritatives et des bénévoles. La "situation ne peut pas perdurer", souligne Mme Mijatovic. Elle demande au gouvernement "d'appliquer les traités européens", à savoir la Convention européenne des droits de l'Homme et la Charte sociale européenne. "Un abri doit être fourni, même quand il est demandé aux migrants de quitter le pays", souligne la commissaire. S'appuyant sur des rapports du Haut commissariat au réfugiés des Nations Unies (UNHCR) et des ONG, Dunja Mijatovic pointe aussi les "obstacles" administratifs pour accéder aux procédures de demandes d'asile. (Belga)

Vos commentaires