En ce moment
 
 

Croatie: remaniement ministériel approuvé par le parlement

(Belga) Les députés croates ont approuvé vendredi la nomination de six nouveaux ministres proposés par le Premier ministre conservateur Andrej Plenkovic dans le cadre d'un remaniement qui intervient après le départ de plusieurs membres du gouvernement.

Ce remaniement est vu comme une tentative d'assurer la stabilité politique en Croatie, qui doit assurer la présidence tournante de l'Union européenne à partir du 1er janvier 2020. En juillet, les ministres de l'Administration publique et de la Gestion des biens publics ont démissionné après des informations de presse sur des contrats suspects concernant des propriétés privées. Ces révélations ont suscité l'indignation de l'opinion publique et de l'opposition. Mercredi, M. Plenkovic a limogé les ministres chargés de l'agriculture, des fonds de l'Union européenne et de la politique sociale, dont certains ont été accusés par les médias d'avoir bénéficié de contrats douteux concernant des biens immobiliers. M. Plenkovic a déclaré mercredi à la presse que ces remaniements étaient nécessaires en raison de "l'image du gouvernement ternie dans les médias et la sphère politique". Il a dû également trouver un remplaçant pour le poste de ministre des Affaires étrangères, la ministre Marija Pejcinovic Buric ayant été élue en juin secrétaire générale du Conseil de l'Europe. C'est l'ambassadeur croate en Allemagne Gordan Grlic Radman, 61 ans, qui a été choisi pour la remplacer. La plupart des nouveaux ministres occupent des fonctions intermédiaires dans l'administration publique. M. Plenkovic a accédé au poste de Premier ministre en octobre 2016, trois mois après la victoire de son parti HDZ aux élections législatives. Mais selon les analystes, ses opposants les plus coriaces ne sont pas ceux des formations politiques adverses, mais plutôt ceux issus de son propre parti où il représente les modérés face aux nationalistes de droite. (Belga)

Vos commentaires