Cyclisme: Wiggins déplore la domination de Sky

Cyclisme: Wiggins déplore la domination de Sky
Le Britanique Bradley Wiggins lors d'une compétition pour les adieux dsu champion suisse Fabian Cancellara, le 12 novembre 2016, à Gand KRISTOF VAN ACCOM

Le vainqueur du Tour de France 2012 Bradley Wiggins a déploré mercredi la domination de Sky sur le cyclisme mondial et estimé que la controverse autour de son ex-équipe était "négative" pour l'image du sport.

"Je viens seulement de voir les résultats de l'Andalousie (où Sky a remporté deux des cinq étapes et placé deux coureurs dans le top 10, NDLR) et c'est clairement la meilleure équipe du monde", a expliqué le quintuple champion olympique.

"On parle beaucoup d'eux en ce moment, pas toujours en bien, ce qui est une réalité", a-t-il ajouté lors de la présentaton de Team Wiggins, l'équipe qu'il a créée en 2015.

Wiggins a également conseillé à sa nouvelle recrue, le jeune Britannique Thomas Pidcock (18 ans), de se "tenir éloigné de Sky", qui pourrait "le détruire".

L'ancien champion du monde a également estimé que le cyclisme pourrait profiter d'un "salary cap", à l'image du plafond salarial instauré dans les sports américains.

"Il faut faire quelque chose. Sky écrase tout. Ils débarquent sur les courses avec une énorme structure, c'est difficile de rivaliser, non ?", a-t-il assuré. "Pour avancer, il faut changer quelque chose pour rendre la compétition plus équitable."

Depuis 2010, l'équipe britannique a remporté cinq Tours de France (2012, 2013, 2015, 2016 et 2017), un Tour d'Espagne 2017) ainsi que de nombreuses classiques (Grand Prix E3, Liège-Bastogne-Liège, Strade Bianche, Milan-San Remo...) et autres courses par étapes (Critérium du Dauphiné, Paris-Nice, Tour de Romandie, Tour de Catalogne...) avec des coureurs tels que Richie Porte, Geraint Thomas, Christopher Froome, Michal Kwiatkowski ou Edvald Boasson Hagen.

L'équipe de Dave Brailsford est régulièrement soupçonnée de dopage, à commencer par son leader, Christopher Froome.

Le Britannique de 32 ans est ainsi confronté à une affaire de dopage depuis décembre à la suite d'un contrôle positif dû à une concentration trop forte de Salbutamol, un produit contre l'asthme, lors de sa victoire dans la Vuelta en septembre.

Vos commentaires