En ce moment
 

Dans une lettre, Ryanair menace ses employés qui ont fait grève

Les syndicats qui défendent les droits des employés de Ryanair sont en colère. Ils se disent choqués par des messages envoyés par la direction au personnel qui a fait grève cette semaine. Il y serait question d'une faute lourde qui peut conduire au licenciement. Les syndicats lancent un appel à l'aide au monde politique pour qu'il intervienne dans ce dossier.

Voici le message qu’a reçu le personnel de Ryanair au lendemain de la grève de mercredi et jeudi dernier. Un mail qui fait savoir à l’employé que son absence est considérée comme un ‘No Show’. En d’autres mots, comme une faute grave. Un message d’avertissement que dénonce Yves Lambot, secrétaire permanent CNE, au micro du RTL info 19h: "Une grève est quelque chose qui est reconnue dans les législations internationales. C’est un arrêt de travail volontaire de toute une partie du personnel. Il n’y a aucune raison de mettre que c’est un ‘No Show’ ou que ça puisse être un blâme pour un membre du personnel."


Des passagers pas remboursés

Pour rappel, les employés de la compagnie irlandaise dénoncent leurs conditions de travail et notamment la pression qu’ils subissent. Environ 700 personnes travaillent pour Ryanair en Belgique. Dans une lettre ouverte, le syndicat chrétien s’est adressé au premier ministre et au Président de la commission Européenne, Jean-Claude Juncker. "Nous attendons de vous que vous réagissiez en fonction des compétences que vous donnent votre autorité (…) Cette situation porte préjudice non seulement aux travailleurs, mais aussi à l’ensemble du secteur aérien ainsi qu’aux passagers lésés et à la crédibilité des autorités locales et européennes", peut-on lire dans ce courrier.

Jeudi, la compagnie irlandaise indiquait refuser de dédommager les passagers dont les vols ont été annulés en raison des grèves. Pour la direction de Ryanair, ces actions sont illégitimes.

Vos commentaires