En ce moment
 

Des militaires et gendarmes portugais soupçonnés dans une affaire de vol de matériel de guerre

(Belga) Des responsables de la police militaire et de la gendarmerie ont été interpellés dans le cadre d'une enquête sur le vol spectaculaire de matériel de guerre dans un dépôt militaire dans le centre du Portugal en 2017, a annoncé mardi le ministère public.

La justice les soupçonne de "falsification de documents, trafic d'influence, association criminelle, abus de pouvoir et trafic d'armes", a indiqué le parquet. Parmi les personnes arrêtées figurent notamment le directeur général de la police militaire, Luis Vieira, trois gendarmes et un civil, selon les médias locaux. Les détenus seront présentés à un juge "en vue de l'application de mesures de contrôle judiciaire", a précisé le ministère public, ajoutant avoir réalisé des perquisitions dans différents locaux des régions de Lisbonne, Porto, Santarém et en Algarve. Dans le cadre de cette enquête qui dure depuis plus d'un an, cinq magistrats du ministère public et près d'une centaine d'agents de la police judiciaire tentent d'élucider les circonstances dans lesquelles "a été retrouvé, le 18 octobre dernier, le matériel de guerre volé quelques mois plus tôt dans un entrepôt militaire à Tancos (centre)". Fin juin 2017, des inconnus avaient pénétré dans un dépôt d'armes de l'Armée de terre portugaise, dont le système de vidéo-surveillance était en panne depuis deux ans, et y avaient dérobé 150 grenades à main, 44 roquettes antichar, 18 grenades lacrymogènes et 1.450 cartouches. Cet arsenal, à l'exception des munitions, avait été découvert à la suite d'une dénonciation anonyme, dans un terrain vague situé à quelques dizaines de kilomètres de Tancos. Tout semblait indiquer que les personnes responsables du vol connaissaient bien ce dépôt. (Belga)

Vos commentaires