En ce moment
 

Deux mois après la mort du petit Julen, sa mère se confie: "Quand il a cessé de pleurer, j'ai perdu tout espoir"

Deux mois après la mort du petit Julen, sa mère se confie:
@Twitter Antenna3

Deux mois après la mort accidentelle du petit Julen Rosello, garçonnet de deux ans retrouvé mort au fond d'un puits dans le sud de l'Espagne, ses parents ont accepté de témoigner et de revenir sur les faits dans l'émission "Public Mirror" diffusée sur Antena 3.

Le petit Julen Rosello avait chuté par accident, selon ses parents, le dimanche 13 janvier dans un puits abandonné de 25 centimètres de diamètre et plus de 100 mètres de profondeur creusé pour trouver de l'eau.

L'enfant jouait sur un terrain appartenant à un membre de sa famille dans les montagnes du village de Totalan (Andalousie, sud) alors que ses parents déjeunaient non loin. Ce puits, creusé sans autorisation selon les autorités, n'était pas bouché.

Selon les premiers éléments de l'enquête cités par Gomez de Celis, Julen a fait une "chute libre de 71 mètres" avant de s'arrêter sur un amas de terre.

Après 13 jours de recherches, le corps sans vie du petit garçon avait été remonté. Le pays a été d'autant plus ému par cette affaire que les parents de Julen avaient perdu en 2017 un enfant de trois ans, Oliver, mort d'une crise cardiaque.

Victoria, la maman, est d'ailleurs revenue dans cette émission sur la perte tragique d'Oliver. Elle a expliqué que cette tragédie s'est passée peu après la naissance de Julen.

Foudroyés par les pertes accidentelles de leurs deux enfants, Victoria et José s'efforcent "d'avancer autant que possible" grâce à leurs proches. Ils espèrent avoir un autre enfant parce que "J'ai promis de donner un petit frère à Julen. Et non, je ne suis pas enceinte", a précisé la mère.

La maman de Julen est également revenue sur ce terrible jour où son petit garçon est tombé dans le puits. Une seule pensée a alors traversé l'esprit de la maman: "Celle de le rejoindre".

Et de révéler le moment terrible où elle a compris qu'elle ne verrait plus jamais son fils: "Quand il a cessé de pleurer, j'ai perdu tout espoir".

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires