En ce moment
 
 

Dévasté, le père du petit Julen, tombé dans un puits en Espagne, se confie: "Vous ne pouvez pas comprendre"

Dévasté, le père du petit Julen, tombé dans un puits en Espagne, se confie:
julen

Le sort du petit Julen tenait mercredi l'Espagne en haleine, les secours tentant par tous les moyens de retrouver ce garçonnet de deux ans coincé depuis trois jours dans un puits très étroit et profond.

C’est un père dévasté qui s’est présenté devant les journalistes. Son enfant, seulement âgé de 2 ans, est coincé depuis trois jours dans un puits très étroit et profond. Selon sa famille, il jouait dimanche sur un terrain de Totalan, village proche de Malaga, dans le sud du pays, tandis que ses parents déjeunaient près de là, quand il est tombé dans ce puits non signalisé. Les autorités n'ont pour l'heure aucune preuve que l'enfant est vivant.

Le père du petit Julen a tenu remercier la presse nationale et internationale qui s’intéressent à ce drame depuis plusieurs jours. "Je suis reconnaissant envers tout le monde, la presse nationale et internationale pour le soutien que vous nous apportez, j'espère que cette histoire de sera pas oubliée avant que nous ayons sorti mon fils de là vivant", commence José Rosello. Selon lui, les moyens ont tardé à arriver. "Si je me suis plaint de quelque chose, c'est qu'ils n'aient pas mis les moyens. Au début. Mais maintenant, ils travaillent. Je vois un peu de lumière", confie le père de famille.


Toujours aucune localisation précise du petit garçon

Les autorités ont identifié des cheveux de l'enfant, retrouvés dans ce puits de 25 centimètres de diamètre et environ 100 mètres de profondeur. "On a trouvé un peu de cheveux et les tests d'ADN réalisés par la Garde civile, certifient qu'ils appartiennent à l'enfant", a expliqué sur la Cadena SER le préfet d'Andalousie, Alfonso Rodriguez Gomez. Ces cheveux sont la première preuve irréfutable du fait que Julen s'y trouve. Jusqu'ici, le seul indice était un sachet de friandises retrouvé dans le puits. Hélas, malgré les efforts déployés, toujours aucune localisation précise du petit garçon jeudi matin.

"Beaucoup de gens me disent 'Je suis un père, je te comprends'. Mais tu ne comprends pas, tu peux seulement imaginer", remarque José Rosello. Dans ce drame, les parents du petit Julen sont soutenus par le père de la petite Mariluz, assassinée en 2008.

Afin de retrouver Julen, les autorités creusent deux tunnels, l'un parallèle au puits et un autre en direction oblique pour tenter d'atteindre l'endroit où se trouverait l'enfant. L'opération, inédite par sa difficulté selon les autorités, pourrait prendre de 24 à 48 heures.

Le papa du garçonnet a expliqué que lui et la mère de Julen se sentaient "morts, mais avec l'espoir d'avoir un ange qui nous aide à le sortir vivant".

Vos commentaires