Disparition de Sala: la famille lance des opérations de recherche privées

La famille d'Emiliano Sala, le footballeur argentin disparu lundi au-dessus de la Manche, a relancé samedi les recherches pour tenter de le retrouver grâce aux fonds récoltés par une cagnotte en ligne, après l'arrêt jeudi des opérations de secours.

Cette annonce, faite via la page de la collecte de fonds sur le site gofundme.com, a été confirmée à l'AFP par Maria José Sottini, amie de Romina Sala, la sœur du joueur de 28 ans.

"L'appel de fonds lancé vendredi en fin d'après-midi a permis aux proches d'Emiliano Sala, via un organisme spécialisé, de reprendre les recherches dans la Manche tôt ce samedi matin", indique la page de la collecte. "Deux bateaux mènent les opérations".

David Mearns, qui s'est fait connaître en découvrant plusieurs épaves en mer, a confirmé à l'AFP sa participation aux recherches.

La collecte de fonds avait mobilisé plus de 2.300 personnes samedi à 16h10 GMT, réunissant plus de 207.000 euros. Un don de 25.000 euros a notamment été réalisé sous le nom d'Adrien Rabiot, le milieu de terrain du PSG.

Les recherches, coordonnées par la police de Guernesey, avaient été interrompues jeudi après-midi, la police jugeant "infimes" les chances de survie du joueur et du pilote de son avion. Elles avaient mobilisé trois avions, cinq hélicoptères, et deux navires de secours.

Les proches d'Emiliano Sala avaient depuis multiplié les demandes pour reprendre les opérations. "Nous allons continuer jusqu'au bout, nous n’arrêterons jamais", a déclaré sa soeur, Romina Sala. Son frère, Dario, s'est lui dit "convaincu" qu'Emiliano était en vie.

Ils ont reçu le soutien de plusieurs joueurs, dont les internationaux argentins Lionel Messi, Gonzalo Higuain, Nicolas Otamendi, qui ont relayé leurs appels.

Le ministère argentin des Affaires étrangères a lui formulé une "demande formelle" auprès de la France et du Royaume-Uni pour "solliciter le maintien du dispositif".

- "Moment le plus difficile" -

Emiliano Sala et David Ibbotson, le pilote, voyageaient à bord d'un monomoteur Piper PA-46-310P Malibu qui a disparu des radars lundi vers 20H20 GMT, à une vingtaine de kilomètres au nord de l'île de Guernesey.

Le contrôle aérien de l'île voisine de Jersey avait précisé lundi soir que l'avion et ses deux occupants, qui volaient dans un premier temps à 5.000 pieds, avaient demandé à descendre et évoluaient à 2.300 pieds avant d'échapper aux radars.

L'avion amenait Emiliano Sala de Nantes, où il évoluait jusque-là, vers Cardiff (pays de Galles), ville de son nouveau club, avec lequel il venait de s'engager.

Dans les deux villes, sa disparition a suscité une vive émotion. L'entraîneur du FC Nantes, Vahid Halilhodzic a reconnu qu'elle constitue "le moment le plus difficile de (sa) vie sportive".

Les membres du club de Cardiff et leurs supporters, eux, arboreront des jonquilles mardi lors de leur match contre Arsenal, en signe de respect. Un moment de recueillement sera également observé lors des matches de Premier League la semaine prochaine.

En France, un tel hommage n'est pas prévu pour le moment, la famille s'opposant à l'organisation de commémorations.

- "Payer le vol" -

Les enquêteurs s'interrogent sur la licence détenue par le pilote, David Ibbotson, qui n'était pas habilité à transporter des passagers payants, selon la presse britannique.

Originaire de Crowle, dans le nord de l'Angleterre, M. Ibbotson disposait d'un certificat britannique lui permettant de piloter un avion à titre privé, a indiqué le registre de l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA), ou est enregistré le monomoteur.

Selon les règles de l'aviation de l'Union européenne, publiées en ligne par la CAA, le détenteur d'une licence de pilote privé ne peut pas se faire rémunérer pour le transport de passagers.

Mais "on n'a pas demandé à Emiliano de payer le vol", s'est défendu l'agent Willie McKay, qui affirme avoir arrangé le vol via une tierce personne, sans choisir lui-même le pilote ou l'avion.

Il a présenté des SMS partagés entre son fils Jack McKay, joueur de Cardiff, et Emiliano Sala, lui proposant d'organiser gracieusement le voyage de l'Argentin, pour étayer ses propos.

"En ce qui concerne la réservation, nous avons contacté David Henderson qui nous a transportés, ainsi que plusieurs de nos joueurs, dans toute l'Europe en un nombre incalculable d'occasions", déclare Willie McKay dans un communiqué.

Vos commentaires