Droit d'auteur: aussi un enjeu de souveraineté européenne

Internet

(Belga) Le projet de réforme des droits d'auteur, dont le vote s'annonce serré mercredi au parlement européen, est un élément essentiel dans un combat visant à garantir la souveraineté de l'Europe face aux enjeux de l'environnement numérique, affirment dans une tribune huit ministres européens de la Culture, dont la belge francophone Alda Greoli.

"Le projet de directive sur le droit d'auteur fait partie intégrante d'une action plus large qui, tout en prenant en compte la révolution numérique et ses avantages importants pour la société, vise à s'assurer que l'Europe soit en mesure de défendre son propre modèle et imposer davantage de responsabilité et de règles équitables aux géants du numérique, malgré le lobbying de ces derniers", affirment ces ministres dans une tribune à paraître mercredi dans plusieurs quotidiens de l'Union européenne. "Nous ne devrions pas consentir à un monde où une poignée d'entreprises multinationales captent l'essentiel de la valeur générée par les œuvres créées par d'autres dans l'environnement numérique", ajoutent les ministres (Allemagne, France, Belgique, Bulgarie, Croatie, Espagne, Roumanie et Grèce). Ils disent croire en un nouveau droit voisin, nécessaire pour permettre aux éditeurs de mieux négocier l'utilisation des articles de presse par les géants d'Internet. "Le principal objectif est de maintenir un paysage médiatique pleinement diversifié", assurent-ils. Parallèlement, "la liberté d'expression, les intérêts du public et des utilisateurs des œuvres doivent être pleinement pris en compte grâce à des solutions équilibrées, de nouvelles exceptions ciblées et un accès facilité au contenu". La bataille est féroce et le lobbying intense depuis des mois entre d'un côté les partisans d'une meilleure rémunération des artistes et médias diffusés sur internet, et de l'autre les géants du numérique mais aussi les défenseurs d'un internet libre. "Nous espérons que les discussions à venir permettront de parvenir à des compromis appropriés, reflétant un juste équilibre entre les divers intérêts en présence, tout en conservant l'essence de la réforme", insistent encore les ministres signataires. (Belga)

Vos commentaires