Effondrement du viaduc à Gênes: "Une dizaine de personnes pourraient encore être coincées à l’intérieur de ces débris de béton"

Effondrement du viaduc à Gênes:

Le nombre de morts provoquées par l'effondrement d'un viaduc à Gênes, en Italie, risque encore d'augmenter étant donné que plusieurs personnes restent portées disparues.

Arnaud Gabriel, notre envoyé spécial à Gênes suite à l'effondrement d'un viaduc qui a fait des dizaines de victimes. Il explique qu'il encore difficile de savoir s'il y a des personnes coincées sous les décombres: "Il y a une certitude, les autorités ne communiquent aucun chiffre, mais à la fin de chaque communication ici ils continuent de dire qu’il y a toujours des personnes qui sont toujours portées disparues".

Selon les informations de notre reporter sur place, une dizaine de personnes pourraient encore être coincées à l’intérieur de ces débris de béton, ce qui explique aussi pourquoi les secouristes sont toujours aussi mobilisés sur place. "Ils continuent à se relayer depuis 48 heures".

Pendant 15 minutes, un hélicoptère a survolé la zone, explique notre journaliste: "Il y a sans doute là derrière un travail de sécurisation des lieux. Il y a une zone où les recherches ont été arrêtés momentanément car la stabilité du pont n’est plus garantie, menace de tomber, c’est un risque forcément que les secours ne peuvent pas prendre. Pour le moment, les recherches sont interrompues".

Notre reporter témoigne également d'un grand sentiment de fatigue qui s'empare des secours et des habitants: "Les secouristes, les policiers, les pompiers sont marqués. Les Gênois aussi sont marqués. La fatigue physique et morale est présente. Même du côté des médias, on le ressent: on réalise seulement maintenant ce qui s’est passé il y a plus de deux jours". 

Vos commentaires