En ce moment
 

Election présidentielle russe - Ouverture des bureaux de vote en Sibérie

Russie

(Belga) Les bureaux de vote ont ouvert dans huit régions de Sibérie dimanche matin, dans le cadre de l'élection présidentielle russe. Huit candidats ont fait campagne dont l'actuel président Vladimir Poutine qui devrait être réélu sans surprise.

Les bureaux de vote ont ouvert dans huit régions de Sibérie à 04h00 du matin, heure de Moscou, soit 02h00 HB. Les régions de Novosibirsk, Kemerovo, Tomsk, Altaï, Krasnoïarsk, Khakassia, Toula et la république d'Altaï comptent près de 9,6 millions d'électeurs, principalement des ouvriers agricoles, mineurs, scientifiques et étudiants, selon les chiffres des commissions électorales locales transmises à l'agence russe TASS. Dans la région de Krasnoïarsk seulement, pas moins de 2.000 bureaux de vote sont ouverts. Plus de 2.500 bureaux de vote ont aussi ouvert à minuit HB dans les régions d'Amour, Trans-Baïkal et Sakhaline. En outre, les membres de la station polaire russe en Antarctique, Bellingshausen, ont aussi déposé leur bulletin. Les premiers Russes à voter étaient les résidents d'Extrême-Orient. Le Russes en Ukraine n'auront pas accès aux urnes dans les consulats de leur pays, suite à une interdiction du gouvernement ukrainien, quatre ans après l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou. Le président russe Vladimir Poutine est en lice avec sept candidats lors du scrutin présidentiel: la journaliste opposante Ksenia Sobtchak, l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski, le libéral Grigory Iavlinski, le communiste Pavel Groudinine, le libéral-conservateur Boris Titov, le conservateur Sergueï Babourine et le conservateur communiste Maxime Souraïkine. Les concurrents du chef du Kremlin présentent chacun à peine 1% d'intention de votes -à l'exception de Vladimir Jirinovski (5,6%) - alors que Vladimir Poutine était crédité d'un peu plus de 70% des intentions de vote à quelques jours de l'élection. Déclaré inéligible en raison d'une condamnation judiciaire qu'il dénonce comme orchestrée par les autorités, le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a appelé les Russes à boycotter l'élection. (Belga)

Vos commentaires