Elections en Suède - L'opposition d'extrême-droite crie victoire même si elle n'a pas atteint la seconde place

(Belga) Le chef du parti Démocrates de Suède (SD), formation anti-immigration, nationaliste et europhobe, a estimé être sorti gagnant du scrutin dimanche, après avoir connu une important progression dans les votes engrangés. Toutefois, le parti d'extrême droite n'a pas obtennu la seconde place qu'il grugeait.

Les Démocrates de Suède sont loin de réaliser la percée annoncée par le président, Jimmie Åkesson, qui disait encore dimanche miser sur entre "20 et 30%" des voix. Les Démocrates de Suède (SD), formation anti-immigration, nationaliste et europhobe obtiendrait 17,7% des votes, après 12,9% en 2014, échouant à devenir le deuxième plus grand parti de Suède. Mais s'ils progressent moins qu'entre 2010 et 2014, les Démocrates de Suède se sont durablement imposés dans le débat politique et émergent en faiseur de rois entre les deux blocs. "Nous sommes les grands gagnants de cette élection (...). Nous allons exercer une véritable influence sur la politique suédoise", a lancé un Jimmie Åkesson triomphant à ses partisans réunis dans un restaurant de la capitale. "Je suis prêt à parler, à coopérer, à négocier avec tous les partis, mais je veux surtout inviter Ulf Kristersson à négocier", a-t-il ajouté. Le scrutin s'avère également décevant pour les conservateurs d'Ulf Kristersson qui perdent 3,5 points en quatre ans, atteignant 19,8% des voix. (Belga)

Vos commentaires