En ce moment
 
 

Espagne: Ciudadanos à l'épreuve du pouvoir avec des "amitiés dangereuses"

Espagne: Ciudadanos à l'épreuve du pouvoir avec des

(Belga) L'heure du pouvoir a sonné pour Ciudadanos. Quatre ans après son irruption sur la scène nationale, le parti libéral va gouverner pour la première fois une région d'Espagne, l'Andalousie (sud), avec l'appui embarrassant de l'extrême droite. En vertu d'un accord scellé entre Ciudadanos et le Parti Populaire (PP, droite), ces deux formations vont se partager les postes au sein du gouvernement de la région la plus peuplée du pays, fief socialiste depuis 36 ans.

Une première pour Ciudadanos, fondé à l'origine en 2006 en Catalogne avec pour ambition d'y combattre l'essor du nationalisme catalan. Débarqué ensuite sur la scène nationale avec un agenda libéral sur le plan économique et progressiste sur le plan sociétal, il est devenu en 2015 la quatrième force politique espagnole, avec actuellement 32 députés sur 350, et a fait son entrée dans la plupart des parlements régionaux ainsi qu'au Parlement européen. Mais pour arriver au pouvoir en Andalousie, Ciudadanos a laissé le PP, qui occupera la présidence de l'exécutif régional, signer un accord avec l'extrême droite de Vox et ses 12 députés régionaux sans qui le gouvernement ne peut être investi à Séville. Face aux critiques que cela a suscité, Ciudadanos a entrepris un exercice de justification, son dirigeant Albert Rivera affirmant jeudi ne pas "être lié par l'accord (entre le PP et Vox) car je ne l'ai pas signé et je ne l'ai même pas analysé". (Belga)

Vos commentaires