Espagne: nouveaux contretemps dans les recherches du garçonnet dans un puits

Espagne: nouveaux contretemps dans les recherches du garçonnet dans un puits

(Belga) Les secouristes qui tentent de trouver un enfant de 2 ans tombé dans un puits en Espagne il y a neuf jours se heurtaient mardi à de nouveaux contretemps alors que leurs recherches entrent dans leur dernière ligne droite.

Les autorités espéraient atteindre entre mardi et mercredi l'endroit où est supposé se trouver Julen, tombé le 13 janvier dans un puits dans le village de Totalan en Andalousie et qui n'a pas donné de signe de vie depuis. Mais les tubes censés sécuriser les parois du tunnel creusé parallèlement au puits se sont avérés trop larges. "Des difficultés techniques sont apparues (...) une fois atteints les 40 mètres de profondeur. Les tubes ne passent pas au-delà", a expliqué la porte-parole de la sous-préfecture de Malaga, province où est situé le village de Totalan. La cavité va devoir "être de nouveau perforée à une dimension plus importante", a-t-elle ajouté, sans pouvoir estimer le temps que cela prendrait. Des mineurs devront ensuite descendre dans ce tunnel à 60 mètres de profondeur pour creuser manuellement un tunnel horizontal de quatre mètres afin d'atteindre le niveau du puits où est censé se trouver l'enfant, selon les autorités. Initialement prévue mardi à la mi-journée, la réalisation de ce tunnel horizontal pourrait prendre 24 heures. Malgré les chances ténues de retrouver Julen vivant, les secouristes gardent "espoir", a déclaré Bernardo Molto, porte-parole de la Garde civile dans la province de Malaga. "Les personnes qui travaillent là-bas et mettent leur vie en jeu ont l'espoir de retrouver l'enfant vivant. Dans le cas contraire, ils ne travailleraient pas dans ces conditions", a-t-il dit. La garde civile tente depuis le début de l'affaire de déterminer les causes du drame, interrogeant les parents, le propriétaire du terrain et la personne ayant creusé le puits artésien, étroit de 25 cm et non signalé. Mardi, un juge d'instruction de Malaga a ouvert une enquête sur la base des rapports de la garde civile, a-t-on appris auprès d'un porte parole des autorités judiciaires andalouses. (Belga)

Vos commentaires