En ce moment
 

Euro d'athlétisme: Laura Muir indomptable!

Euro d'athlétisme: Laura Muir indomptable!
La Britannique Laura Muir remporte le 1.500 m à Glasgow lors de l'Euro d'athlétisme en salle le 3 mars 2019Ben STANSALL

La demi-fondeuse Laura Muir a marqué de son empreinte les Championnats d'Europe d'athlétisme en salle de Glasgow: déjà vainqueure du 3.000 m, l'Ecossaise a récidivé en étant implacable dimanche sur le 1.500 m.

Laura Muir (25 ans) réussit à domicile le même doublé qu'il y a deux ans à Belgrade, alors que le prodige norvégien Jakob Ingebrigtsen, tout juste sorti de l'adolescence, a manqué de peu cet exploit jamais réalisé chez les hommes.

Laura Muir, vétérinaire diplômée l'an dernier de l'Université de Glasgow a estomaché le public de la petite salle écossaise, qui n'avait d'yeux que pour elle.

Muir a mené le 1.500 m de bout en bout, ses adversaires ne prenant aucun relais même dans un début de course relativement "lent". L'Ecossaise a ensuite accéléré progressivement jusqu'à un dernier 400 m de feu qui a laissé en 4 min 5 sec 92/100 la Polonaise Sofia Ennaoui (2e) et l'Irlandaise Ciara Mageean (3e) à plus de 3 secondes.

Désormais cinq fois championne d'Europe (quatre fois en salle, un titre sur 1.500 m l'été dernier à Berlin), la petite brune (1,61 m) aux pommettes relevées et au teint blanchâtre rêve désormais de monter sur un podium mondial après ses échecs aux Jeux de Rio (7e) et aux Mondiaux de Londres (4e du 1.500 m et 6e du 5.000 m).

"Je veux des médailles à ces compétitions. J'ai des médailles en salle mais pas en plein air. Ce serait cocher cette dernière case qu'il manque", a-t-elle déclaré en zone mixte.

Muir a largement contribué au succès de la Grande-Bretagne à domicile, avec 12 médailles, dont 4 en or, en trois jours. Mais le pays hôte est doublé au tableau des médailles par l'impressionnante Pologne (5 médailles d'or, 7 au total).

- Pas de doublé pour Ingebrigtsen -

Un Polonais justement, Marcin Lewandowski, qui conserve son titre, peut se vanter d'avoir trouvé le remède pour battre Jakob Ingebrigtsen

Le phénomène norvégien était devenu samedi à 18 ans et 164 jours le plus jeune champion d'Europe en salle de l'histoire en remportant le 3.000 m, accompagné par son grand frère Henrik (28 ans) sur le podium (3e).

Sans aucun de ses frères avec lui -Filip (25 ans) a été disqualifié en séries- Jakob n'est pas parvenu à contrer Lewandowski.

En spécialiste du 800 m, le Polonais a placé une accélération brutale à 200 m de l'arrivée, empêchant ensuite le Norvégien (2e) de le remonter pour terminer en 3 min 42 sec 85/100.

Même en manquant le doublé, Jakob Ingebrigtsen enchaîne les records de précocité. Entraîné de son aveu avec la rigueur d'un professionnel depuis ses 8 ans par son père Gjert, près de Stanvanger (sud-ouest), il a toujours pu se mesurer à l'entraînement à des athlètes de très haut niveau, grâce à ses frères Henrik et Filip (25 ans), eux aussi multi-médaillés internationaux.

Il a notamment été déjà double champion d'Europe l'été dernier (1.500 et 5.000 m) à seulement 17 ans. Il aura l'occasion de se frotter au gratin mondial, notamment les coureurs de l'est africain (Ethiopie et Kenya) aux Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre) puis aux Jeux de Tokyo en 2020.

Vos commentaires