En ce moment
 

Ex-expion empoisonné - La mère de l'ex-espion empoisonné Skripal demande à parler à son fils

Russie

(Belga) La mère de l'ex-espion russe Sergueï Skripal, empoisonné en mars en Angleterre et sorti de l'hôpital le 18 mai, a fait une apparition lundi à la télévision russe pour demander aux autorités britanniques de pouvoir parler à son fils.

La femme, présentée par la chaîne publique russe Pervyi Kanal comme la mère de l'ex-agent double, a été montrée parlant à la caméra en chemise de nuit depuis ce qui semble être une chambre à coucher lors d'un talk-show populaire du soir. "Je n'ai pas vu mon fils depuis 14 ans. Je veux le rencontrer. Je veux le serrer fort contre moi, contre mon coeur. J'ai 90 ans. Je ne représente de danger pour personne. S'il vous plaît, laissez moi passer juste un appel téléphonique à mon fils", a déclaré celle qui est présentée à l'antenne comme Elena Skripal, la mère de Sergueï. "Pourquoi ne l'autorisent-ils pas à appeler? Pourquoi? Quelle est la raison? Après tout, lorsqu'il était à la maison, nous parlions toutes les semaines. Et désormais, pour une raison que j'ignore, nous ne sommes pas autorisés à parler. Je demande à ce qu'il soit autorisé à me parler", a-t-elle poursuivi en pleurant. Sergueï Skripal est sorti de l'hôpital où il était soigné en Angleterre le 18 mai, tandis que sa fille Ioulia est sortie le 11 avril. La télévision d'Etat russe avait déjà diffusé au début du mois d'avril un enregistrement censé être une conversation téléphonique entre Ioulia Skripal et sa cousine Viktoria, qui avait suscité des interrogations sur des liens éventuels de cette dernière avec les autorités russes. L'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à l'aide d'un agent innervant a provoqué une grave crise diplomatique entre Londres, soutenue par ses alliés occidentaux, et Moscou, accusée d'être responsable de l'attaque survenue début mars, mais qui nie vigoureusement toute implication. Cette crise s'est traduite par la plus importante vague d'expulsions croisées de diplomates de l'Histoire. (Belga)

Vos commentaires