En ce moment
 
 

Faire pousser des plantes sur Mars pour une téléréalité?

Une université des Pays-Bas mène en ce moment des expériences pour faire pousser des légumes sur la Lune ou sur Mars. Les premiers résultats sont plutôt encourageants.

Les scientifiques ont beau avoir la main verte, il est difficile de faire pousser des légumes sur Mars ou sur la Lune. Des expériences sont actuellement menées par une université aux Pays-Bas et les premiers résultats sont plutôt encourageants.

Les végétaux poussent mieux dans la terre de Mars que dans celle de notre planète

Les chercheurs néerlandais ont divisé leur étude en trois parties. Un tiers des pots contient de la terre qui a exactement la même composition que le sol de la Lune, dans un autre tiers, c’est la terre de Mars qui a été reconstituée et dans le dernier tiers, c’est de la terre bien de chez nous. Les résultats sont étonnants. Si les végétaux sont presque tous morts avec la terre lunaire, avec celle de Mars, ça pousse beaucoup mieux qu’avec le sol de notre bonne vieille Terre. "Les plantes ont besoin de phosphore, de calcium et de potassium. On en trouve sur Mars et dans le sol de la lune, mais la concentration est beaucoup plus forte sur Mars et c’est pour ça que ça pousse aussi bien", a expliqué Wieger Wamelinck, écologiste à l’Université de Wageningen.

Le projet sera financé par son exploitation médiatique en forme de téléréalité

Ces recherches sont menées en marge d’un projet ambitieux lancé par un ingénieur hollandais : installer une colonie humaine sur Mars à partir de 2023. Le projet sera financé par son exploitation médiatique en forme de téléréalité. 200.000 Hollandais se sont s’ailleurs déjà portés candidats. Mais mangeront-ils des légumes qui pousseront sur place ? Ce n’est pas encore gagné ! Le premier problème à régler est le climat sur la planète rouge. Elle est beaucoup plus éloignée du soleil que la Terre et il y fait très froid, -63° en moyenne et son atmosphère est composée de plus de 95% de CO2. "Nous devons trouver une solution, une sorte de maison de verre, un abri avec une atmosphère artificielle où les plantes terrestres pourront pousser sur le sol de Mars", a indiqué Rob Van den Berg, directeur de Space Expo.

Autre problème de taille : le sol de Mars est très riche en métaux lourds, les végétaux produits sont donc très toxiques. Le premier départ avec quatre personnes est prévu fin 2022, ce qui laisse donc du temps aux scientifiques pour améliorer leur potager extraterrestre.

Vos commentaires