En ce moment
 
 

Grèce: suspension de l'accès au site internet du groupe néonazi Chryssi Avghi

L'accès au site du groupe néonazi Chryssi Avghi, qui a fait irruption au parlement grec lors du scrutin de dimanche dernier, a été suspendu par l'hébergeur international de blogs wordpress qui l'accueillait. La télévision publique grecque Net avait fait état d'une protestation de ce groupe contre cette fermeture. Le contenu raciste et antisémite du discours de Chryssi Avghi (Aube dorée), l'exposait en principe depuis longtemps aux sanctions prévues par les lois grecques et européennes contre les appels à la haine et à la discrimination. Une journaliste du quotidien libéral de référence Kathimérini, a par ailleurs récemment affirmé avoir fait l'objet en avril de menaces de meurtre sur ce site. Après le choc suscité en Grèce par la percée du groupe, plusieurs responsables politiques, ainsi que la communauté juive de Grèce, ont appelé mercredi à ne pas abandonner le combat contre le racisme et "les nostalgiques du nazisme". Le ministre de l'Intérieur Tassos Giannitsis, y a vu une "ironie de l'histoire" en commémorant la capitulation en 1945 de l'Allemagne nazie, tandis que le maire de Salonique, Yannis Boutaris, plaidait pour que "le parti nazi" en Grèce soit déclaré illégal. La fédération des journalistes Poesy a pour sa part "averti les nostalgiques d'Hitler, et particulièrement les 'braves garçons en T-shirt noir'", qu'aucun journaliste ne serait "contraint, menacé, et surtout terrorisé". "L'heure de la peur a sonné pour les traîtres à la patrie", avait menacé le dirigeant de Chryssi Avghi le soir des élections. (JAV)

Vos commentaires