En ce moment
 
 

Hand: Danemark et Norvège pour une première

Hand: Danemark et Norvège pour une première
Le Danois Mikkel Hansen face aux Français en demi-finales du Mondial, à Hambourg, le 25 janvier 2019Patrik STOLLARZ

Le Mondial de handball s'achève dimanche à Herning (17h30) par une finale scandinave entre le Danemark, pays organisateur, et la Norvège, deux voisins qui chercheront à remporter leur premier titre dans cette compétition.

Les Danois partent nettement favoris devant leur public, même s'ils savent que ce n'est pas une assurance tous risques. Leur dernière grande finale à domicile, à l'Euro-2014 dans la même salle, un peu perdue dans la campagne du Jutland, s'était soldée par une déroute (41-32) face à la France.

Vendredi en demi-finale à Hambourg, ils ont fait subir un sort identique aux Français, doubles tenants du titre, balayés 38 à 30, grâce à un match époustouflant de leur star, l'arrière du Paris SG Mikkel Hansen (12 buts).

La confiance des Danois, probablement la meilleure équipe du monde au shoot, sera encore rehaussée par leur victoire sur la Norvège dans un match du premier tour (30-26). Leur bilan est pour le moment impeccable: huit matches joués, huit gagnés.

S'appuyant eux aussi sur le talent d'un arrière du PSG, Sander Sagosen, les Norvégiens ont confirmé qu'ils étaient l'équipe montante, deux ans après leur première finale perdue contre la France, déjà sur le terrain de l'adversaire à Paris.

Leur défaite face au Danemark a été leur seule du tournoi. Ils restent sur une victoire impressionnante face à l'Allemagne, devant ses supporteurs à Hambourg (31-25), qui a montré qu'ils ne craignaient pas les ambiances adverses.

Dans ce pays, séparé du Danemark par un bras de mer d'une centaine de kilomètres, les hommes sont en train de se hausser au niveau des femmes, dont la suprématie, vieille de deux décennies, n'a été ébranlée que récemment par la France. Ce fut aussi le cas au Danemark, qui a d'abord été dominant chez les filles (trois titres olympiques en 1996, 2000 et 2004) avant peut-être de le devenir chez les garçons, médaillés d'or à Rio en 2016.

Le Danemark, déjà champion olympique et champion d'Europe (2008, 2012), veut compléter son palmarès. Pour la Norvège, il s'agirait d'un premier titre tout court.

Le sacre mondial s'accompagnera d'un billet direct pour les Jeux de Tokyo. Les Norvégiens n'ont participé qu'une fois aux JO, lors de l'introduction du handball au programme en 1972.

Vos commentaires