Hand: le PSG presque au Final Four après sa démonstration à Kielce

Hand: le PSG presque au Final Four après sa démonstration à Kielce
Le joueur du Paris SG Luka Karabatic avant une séance d'entraînement le 14 avril 2016ALAIN JOCARD

Le Paris SG est presque au Final Four de la Ligue des champions de handball après son impressionnante victoire chez les Polonais de Kielce, 34 à 28, samedi en quart de finale aller.

Les Parisiens ont donné une leçon de handball à un adversaire qui n'est pourtant pas n'importe qui. Kielce avait été champion d'Europe il y a deux ans, en battant le PSG en demi-finale.

Mais les champions de France montent en puissance à l'approche du grand rendez-vous de Cologne (26-27 mai), auxquels ils participeront très probablement pour la troisième fois d'affilée et qu'ils espèrent cette fois-ci remporter. On voit mal comment les Polonais, battus trois fois sur trois par le PSG cette saison après les deux matchs de poule, pourraient remonter un tel écart le week-end prochain à Coubertin.

La victoire en Pologne était la dixième d'affilée des hommes de Noka Serdarusic. Ils n'ont plus perdu une rencontre à enjeu depuis la fin décembre et leur échec à Montpellier, l'équipe qu'ils viennent de rejoindre en tête du Championnat de France (en attendant le match du MHB contre Nîmes dimanche).

Les Parisiens ont creusé l'écart en première période en faisant exploser la défense polonaise. A la pause, ils avaient déjà marqué 22 fois (22-10 !) grâce à Mikkel Hansen, Benoît Kounkoud et Nedim Remili (5 buts pour le premier, 4 pour les deux autres, tous en première mi-temps). De l'autre côté du terrain, Thierry Omeyer avait écœuré les tireurs de Kielce.

Une courte panne offensive a redonné l'espoir aux supporteurs en jaune au retour des vestiaires, mais l'écart n'est jamais descendu au-dessous de cinq buts.

Avec cet excellent résultat, le rêve de voir trois clubs français au Final Four reste atteignable. Mercredi, Montpellier était allé chercher un bon match nul chez les Allemands de Flensbourg (28-28). Dimanche, Nantes reçoit les Danois de Skjern en grand favori.

L'ambiance a toutefois été ternie par une mauvaise nouvelle, la blessure du pivot Luka Karabatic. Alors que son frère Nikola vient de faire son retour après une entorse (il a été désigné meilleur joueur du match avec 5 buts), le cadet s'est fait mal à l'index en début de match et n'est plus réapparu sur le terrain. Il devra passer des examens complémentaires à Paris pour savoir s'il s'agit d'une fracture.

Vos commentaires