En ce moment
 

Ingérence russe aux USA - Le proche d'un ex-conseiller de Trump reconnait les charges de faux témoignage

Russie

(Belga) Un avocat lié à l'Ukraine, faisant l'objet d'accusations de la part du procureur spécial Robert Mueller dans le cadre des possibles ingérences russes lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, a plaidé coupable mardi d'avoir fourni de fausses déclarations aux enquêteurs fédéraux.

Alex Van Der Zwaan, 33 ans, a été inculpé pour avoir fourni intentionnellement de fausses déclarations au sujet de ses contacts avec Richard Gates, un ancien membre de l'équipe de campagne électorale du président américain Donald Trump. L'individu a admis les faits uniquement dans sa communication entretenue avec M. Gates, selon les médias américains. Mais il n'est pas encore déterminé si M. Van Der Zwaan a signé un accord pour coopérer avec le procureur spécial Mueller, selon NBC News. Richard Gates est un ancien associé de Paul Manafort, avocat proche de Donald Trump, qui a travaillé à Londres au sein du cabinet international Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom, qui a effectué un intense lobbying en faveur du président ukrainien soutenu par Moscou, Viktor Ianoukovitch. MM. Gates et Manafort ont aussi été inculpés pour faux témoignages, blanchiment d'argent et le refus de s'enregistrer comme agents étrangers, mais ils ont rejeté les accusations. Quant à M. Van Der Zwaan, il est accusé aussi de faux témoignage au sujet de sa collaboration pour la firme engagée en 2012 par le ministère de la Justice ukrainien pour "préparer un dossier sur le procès de Ioulia Tymoshenko," cette ancienne opposante et ex-Première ministre qui a été emprisonnée par le gouvernement pro-russe, évincé en 2014. Le fait qu'il puisse avoir passé un accord de coopération avec le procureur spécial en charge de l'enquête sur les ingérences russes met la pression sur MM. Gates et Manafort. Selon des documents du gouvernement ukrainien, Richard Gates et Paul Manafort ont gagné des millions de dollars non déclarés pour leur travail pour M. Ianoukovitch. (Belga)

Vos commentaires