En ce moment
 
 

Irlande du Nord: l'UE met en garde Londres contre des changements inacceptables

Irlande du Nord: l'UE met en garde Londres contre des changements inacceptables
La cheffe de la diplomatie britannique Liz Truss et le vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic, à Bruxelles le 21 février 2022Kenzo TRIBOUILLARD
 
 

Des modifications unilatérales par Londres du statut post-Brexit de l'Irlande du Nord ne seraient "pas acceptables" et l'UE devra y "répondre avec tous les moyens à sa disposition", a averti mardi le vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic.

La cheffe de la diplomatie britannique Liz Truss a menacé d'introduire un projet de loi "dans les semaines à venir" afin d'apporter des changements au protocole nord-irlandais. Ce protocole "est un accord international signé par l'UE et le Royaume-Uni. Les actions unilatérales contredisant un accord international ne sont pas acceptables", a affirmé M. Sefcovic, dans un communiqué.

"Si le Royaume-Uni décide d'aller de l'avant avec un projet de loi supprimant des éléments constitutifs du protocole, comme l'a annoncé aujourd'hui le gouvernement britannique, l'UE devra réagir avec tous les moyens à sa disposition", a-t-il mis en garde. L'annonce du gouvernement britannique "soulève des inquiétudes importantes", a-t-il souligné.

Londres souhaite renégocier en profondeur le protocole nord-irlandais, conclu dans le cadre du traité de Brexit, mais l'UE se dit seulement prête à des aménagements.

Ce texte crée une frontière douanière de fait en mer d'Irlande avec des contrôles qui perturbent les échanges commerciaux entre l'Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni et ont plongé la province dans une crise politique.

"La Commission européenne a proposé des arrangements sur mesure, d'une portée et d'un impact considérables, pour faciliter la circulation des marchandises de la Grande-Bretagne vers l'Irlande du Nord", a rappelé Maros Sefcovic dans le communiqué.

"Ces propositions - qui découlent de notre engagement approfondi avec les parties prenantes en Irlande du Nord - prévoient, entre autres, une voie express avec des procédures douanières réduites et simplifiées de manière drastique et à une échelle sans précédent. Elles peuvent faire une réelle différence sur le terrain", a-t-il affirmé.

La Commission européenne se dit "prête à poursuivre les discussions avec le gouvernement britannique afin d'identifier des solutions communes dans le cadre du protocole".


 

Vos commentaires