En ce moment
 

Italie: accord au sein du gouvernement sur un déficit à 2,4% du PIB

Italie

(Belga) La coalition populiste au pouvoir en Italie s'est mise d'accord sur un déficit à 2,4% du PIB, ont annoncé jeudi les dirigeants des deux partis de la coalition dans une déclaration commune.

"Accord conclu avec tout le gouvernement sur 2,4%. Nous sommes satisfaits, c'est le budget du changement", ont indiqué les deux vice-premiers ministres Matteo Salvini et Luigi Di Maio, dans ce texte cité par les agences italiennes. Ce chiffre est très au-dessus des 0,8% sur lequel s'était engagé le précédent gouvernement de centre-gauche italien. Il est donc très probable qu'il entraîne de vives réactions sur les marchés financiers et des tensions avec la Commission européenne. Bruxelles demandait en effet à Rome de maintenir son déficit au plus bas et de réduire sa dette publique qui représente quelque 131% du PIB, le ratio le plus élevé en zone euro après la Grèce. Mais après un bras de fer avec le ministre de l'Economie et des Finances, Giovanni Tria, qui plaidait pour 1,6% afin d'éviter toute friction avec Bruxelles et apaiser les marchés, le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisytème) de M. Di Maio et la Ligue (extrême droite) de M. Salvini ont obtenu gain de cause. "Aujourd'hui est une journée historique ! ", a exulté M. Di Maio. "Aujourd'hui, l'Italie a changé", a-t-il ajouté sur sa page Facebook. Celui qui est aussi ministre du Développement économique est d'autant plus satisfait que l'accord prévoit, selon lui, l'instauration d'un revenu de citoyenneté pour les plus démunis, pour un coût de 10 milliards d'euros. "Nous rendons leur avenir à 6,5 millions d'Italiens qui jusqu'à aujourd'hui ont vécu dans des conditions de pauvreté et ont été complètement ignorés", s'est-il félicité. "Impôts ramenés à 15% pour plus d'un million de travailleurs italiens, droit à la pension pour au moins 400.000 personnes et autant de postes de travail à disposition de nos jeunes" grâce à la révision de la loi sur le départ en retraite et aucune augmentation de la TVA. Pleinement satisfait des objectifs atteints", s'est félicité de son côté M. Salvini, dans un communiqué. Le conseil des ministres chargé d'approuver ce chiffre a débuté vers 21H00, soit avec une heure de retard. (Belga)

Vos commentaires