En ce moment
 
 

Italie: Ribéry prolonge le plaisir à la Fiorentina

Italie: Ribéry prolonge le plaisir à la Fiorentina
L'ex-milieu français du Bayern Munich, Franck Ribéry, avant le 8e de finale aller de la Ligue des champions à Liverpool, le 19 février 2019Christof STACHE

A 36 ans, il aurait pu opter pour la retraite ou un exil doré dans un championnat mineur, mais après avoir tout gagné avec le Bayern Munich, Franck Ribéry a choisi de rester au plus haut niveau et découvrir le championnat d'Italie en s'engageant mercredi avec la Fiorentina.

"Ribéryssimo !", comme le titre le Corriere dello Sport, l'un des trois quotidiens sportifs italiens. Le Français est arrivé dans la matinée à Florence à bord d'un avion privé et a été accueilli sur le tarmac par Giancarlo Antognoni, champion du monde 1982 et légende du club toscan dont il est aujourd'hui l'un des dirigeants.

Polo violet et écharpe de son nouveau club à la main, Ribéry a tout de suite dit quelques mots dans un assez bon italien.

"Je suis heureux, je suis là avec ma famille. J'ai parlé pendant une semaine avec la Fiorentina, j'ai parlé aussi avec Luca Toni (son ex-coéquipier au Bayern, passé par Florence). Il m'a dit que la Fiorentina était un grand club et que la ville était belle", s'est-il enthousiasmé dans une vidéo postée par son futur club sur Facebook.

L'ancien Munichois a ensuite été salué par les dizaines de tifosi présents à l'aéroport et qui ont chanté "Ribéry ! Il fenomeno !". Moins de deux heures plus tard, le club confirmait sa signature et le Français était officiellement un joueur de la "Viola".

Libre de tout contrat depuis son départ cet été de Bavière après 12 saisons et 23 titres, Ribéry va donc découvrir un nouveau championnat majeur avec la Serie A, alors qu'il aurait pu choisir l'argent de la Chine ou du Golfe et qu'il a, selon les médias italiens, décliné une proposition du Los Angeles Galaxy.

"Pour moi, il était crucial que je signe un contrat pour deux ans", avait-il confié à la chaine allemande de Sky Sports. "Un autre facteur important est de pouvoir avoir ma famille avec moi. Je suis très heureux de pouvoir jouer au football de haut niveau pendant encore deux ans".

- 'un leader' -

Malgré une dernière saison très compliquée (16e), la Fiorentina reste un club historique et ambitieux du championnat d'Italie, et la venue de Ribéry apparaît comme le premier gros coup du nouveau président, l'homme d'affaires italo-américain Rocco Commisso.

"Demain nous le présenterons à toute la ville. Nous ouvrirons le stade Artemio Franchi pour que tout le monde puisse le saluer. On s'attend à un stade plein, comme le mérite ce champion", a déclaré Joe Barone, le représentant de Commisso en Italie.

Ribéry sera en effet en conférence de presse jeudi à 17h30 (15h30 GMT) avant d'être présenté aux tifosi dans son nouveau stade, à 20h. Ensuite, tout ira très vite et le Français pourrait être convoqué par son entraîneur, Vincenzo Montella, pour le premier match de championnat, samedi à domicile contre Naples.

A 36 ans, les jambes et le coup de rein ont un peu vieilli, mais le talent et l'imprévisibilité restent et le Français pourra servir de guide à un groupe rempli de jeunes promesses (Chiesa, Vlahovic, Milenkovic...)

Dans une interview ce mercredi à la Gazzetta dello Sport, Luca Toni a d'ailleurs été extrêmement élogieux à propos de l'ancien Marseillais.

"Franck est un leader. Ceux qui ne le connaissent pas imaginent peut-être certains comportements. Mais dans le vestiaire, il est sympathique et il aidera les jeunes. Chiesa, par exemple, qui est sans doute potentiellement l'Italien le plus fort et qui apprendra avec Franck l'importance des sacrifices. A l’entraînement, Ribéry guide tout le monde. Et sur le terrain, il part à la guerre", a déclaré l'ancien attaquant italien.

Pour les tifosi florentins, Knysna ou l'"affaire Zahia" sont de toutes façons très loin. Avec Chiesa à droite, Ribéry à gauche et Boateng au centre, leur attaque a de l'allure et ils seront près de 30.000 abonnés à voir ça. Dès samedi contre Naples?

Vos commentaires