En ce moment
 

JO-2026: une délégation italienne reçue au CIO

JO-2026: une délégation italienne reçue au CIO
Diana Bianchedi vice-championne olympique d'escrime et coordinatrice de la candidature italienne aux JO 2026 en conférence de presse à Rome le 12 octobre 2016ANDREAS SOLARO
sport

Une délégation italienne a été reçue mercredi au siège du Comité international olympique à Lausanne pour une réunion autour de la candidature transalpine pour les jeux Olympiques d'hiver 2026, a indiqué le CIO.

La délégation conduite par Diana Bianchedi, championne olympique d'escrime et coordinatrice de la candidature italienne, a participé à une réunion "technique" avec les équipes de Jacqueline Barrett, directrice adjointe des candidatures olympiques et de Christophe Dubi, directeur des Jeux au CIO, selon une source proche de la délégation italienne.

Cette visite est intervenue au lendemain du retrait de Turin de la candidature italienne, qui sera désormais portée par les villes de Milan et Cortina d'Ampezzo.

"Le Comité national olymique italien (Coni), accompagné de représentants de Milan et Cortina d'Ampezzo, a participé à une réunion de travail d'une journée", a ajouté le CIO dans un communiqué transmis à l'AFP.

Les sujets abordés ont été notamment "la vision et le concept des Jeux, la durabilité et l'héritage" ainsi que "l'engagement des partenaires, la communication et les finances", a précisé le CIO.

- L'engagement de Salvini -

Mercredi, le vice-président du Conseil italien, Matteo Salvini, a assuré de tout son soutien au projet: "En tant que citoyen italien, père de famille, sportif -- non pas parce que je pratique mais parce que j'en profite à la télévision --, et vice-Premier ministre, je ferai tout ce qui est humainement, économiquement, politiquement possible pour que les Jeux d'hiver viennent en Italie".

Le chef de file de la Ligue (extrême droite) s'est également dit convaincu qu'il y aurait les fonds privés pour limiter les investissements publics nécessaires. "J'espère vraiment que les Jeux d'hiver seront le patrimoine de 60 millions d'Italiens", a-t-il ajouté.

L'Italie a renoncé à deux reprises à organiser les JO d'été ces dernières années. Les candidatures de Rome pour les Jeux de 2020 puis de 2024 avaient ainsi été retirées, la première en raison de l'absence de soutien du gouvernement et la deuxième après un changement de majorité municipale, la maire élue Virginia Raggi (M5S) retirant le soutien de la ville.

Après le retrait de la station japonaise de Sapporo qui va se concentrer sur les JO-2030, quatre candidatures restent en lice pour les JO-2026: Calgary (Canada), où un référendum à l'issue incertaine se tiendra le 13 novembre, Erzurum (Turquie), Stockholm et le duo italien Milan/Cortina d'Ampezzo.

La ville hôte sera élue en septembre 2019 lors d'une session du CIO à Milan.

Le président du CIO, Thomas Bach, se rendra à Rome le 7 novembre pour une fête en l'honneur de la fin du mandat de membre du CIO de Mario Pescante. Avant cela, le président du Coni, Giovanni Malgo, doit intégrer le cénacle olympique lors de la 133e session les 8 et 9 octobre à Buenos Aires.

Vos commentaires