En ce moment
 

Joseph, agriculteur belge, explique l'impact qu'aurait une diminution de l'aide européenne au secteur

Joseph, agriculteur belge, explique l'impact qu'aurait une diminution de l'aide européenne au secteur

L'Union Européenne a rendu public le budget futur de la Politique Agricole Commune. A cause du Brexit, le départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, il faudra faire avec moins d'argent. Les aides aux agriculteurs belges devraient baisser de 600 à 800 millions d'euros. Nos journalistes Loic Parmentier avec Steve Damman font le point.

C'est une aide indispensable pour les agriculteurs: les milliards d'euros de la PAC, la Politique Agricole Commune de l'Union européenne. Le budget 2021-2027 est désormais connu, et il s'élève à 365 milliards d'euros, soit une baisse de 5%.

L'annonce a été faite ce vendredi par le commissaire européen en charge de l'Agriculture. Il justifie cette diminution par le départ du Royaume-Uni de l'UE. "Dans le contexte du Brexit et des 12 milliards en moins dans le budget, nous devions revoir notre copie", a déclaré Phil Hogan.


12% en moins pour la Belgique selon le ministre wallon

L'Europe revoit sa copie, mais en Belgique on doute déjà des chiffres avancés. Le ministre wallon de l'Agriculture parle même de menace importante sur le secteur. D'après lui, si on prend en compte l'inflation (NDLR: la hausse des prix des produits), la perte sera pour la Belgique de 600 à 800 millions d'euros. Soit une diminution de 12%.

C'est vraiment une catastrophe pour les agriculteurs

Pour bien comprendre concrètement ce que représente la Politique Agricole Commune, la PAC, nous avons pris rendez-vous avec le président de la fédération wallonne de l'agriculture. Pour son exploitation, cette aide européenne représente 20% de son chiffre d'affaires. Toute diminution est donc un coup dur. "C'est une très mauvaise chose parce que les aides font partie du revenu des agriculteurs. C'était une compensation par rapport au prix mondial qu'on voulait bien nous donner pour notre production. Ici c'est vraiment une catastrophe pour les agriculteurs si on diminue à nouveau le montant des aides allouées à l'agriculture", explique Joseph Ponthier.

La fédération wallonne de l'agriculture doit d'ailleurs rencontrer la semaine qui vient le Premier ministre Charles Michel pour en discuter. Car le nouveau budget de la PAC présenté ce vendredi est encore au stade de la proposition.

Vos commentaires