En ce moment
 

L'Espagne dépasse l'Italie en arrivées de migrants par mer selon l'ONU

Italie

Le nombre de migrants arrivés par mer en Espagne depuis janvier dépasse désormais ceux arrivés en Italie sur cette même période, a indiqué mardi l'agence de l'ONU pour les migrations.

Le nombre de migrants arrivés en Europe par la Méditerranée cette année a franchi la barre des 50.000, soit près de deux fois moins qu'en 2017 à la même période, selon l'organisation internationale pour les migrations (OIM).

Selon l'OIM, 1.443 sont morts ou portés disparus en Méditerranée depuis janvier.

Et "comme nous l'avions prédit il y a plusieurs semaines, l'Espagne est devenue la route la plus active pour les migrants africains et pour les personnes utilisant l'Afrique comme un tremplin vers l'Europe", a déclaré un porte-parole de l'OIM), Joel Millman, lors d'un point de presse à Genève.

L'Espagne "a surpassé l'Italie le week-end dernier", a-t-il annoncé.

Au total, 18.016 migrants sont arrivés par mer en Espagne depuis le début de l'année, contre près de 6.500 sur la même période en 2017, selon les statistiques de l'agence spécialisée de l'ONU. Environ 3.000 autres migrants irréguliers sont par ailleurs arrivés en Espagne via Ceuta et Melilla, enclaves espagnoles situées dans le nord du Maroc.

En Italie, les arrivées par mer se sont élevées à 17.827 depuis janvier, alors que le pays en avait reçu 93.237 sur la même période en 2017, mais depuis un accord mi-juillet 2017 avec les gardes-côtes libyens, les arrivées ont fortement chuté.

Le chef de l'Agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes (Frontex), Fabrica Leggeri, avait souligné début juillet que l'Espagne pourrait peu à peu devenir le nouveau point d'arrivée de choix pour les migrants venant d'Afrique alors que la route depuis la Libye est rendue de plus en plus difficile par l'augmentation des patrouilles des gardes-côtes libyens.

L'arrivée de migrants irréguliers par mer en Espagne a connu une forte progression ces dernières semaines, avec 9.866 arrivées enregistrées depuis juin, soit plus que durant les cinq premiers mois de l'année (8.150), selon les données de l'OIM.

Malgré cette augmentation, "nous sommes heureux de signaler qu'il y a eu très peu de décès par rapport au nombre de personnes" qui ont emprunté cette route maritime vers l'Espagne, a relevé M. Millman.

Il a signalé que de ce point de vue la situation avait en revanche été "assez terrible au cours de ces trente derniers jours" de l'autre côté de la Méditerranée, avec plusieurs noyades de migrants au nord de la Libye.

Vos commentaires