En ce moment
 
 

L'UE doit mieux protéger les défenseurs des droits de l'Homme

L'UE doit mieux protéger les défenseurs des droits de l'Homme
AFFETR

(Belga) L'Union européenne et ses Etats membres n'en font pas assez pour soutenir et protéger les défenseurs des droits de l'Homme, soumis à travers le monde à des menaces et des attaques de plus en plus fréquentes, estime mercredi Amnesty International dans un rapport.

D'après l'organisation, l'UE est trop souvent silencieuse face aux violations des droits humains dans certains Etats. Or, une action de sa part peut souvent faire la différence entre la "liberté et l'emprisonnement" et même "entre la vie et la mort" pour les défenseurs de ces droits. Pour illustrer son constat, Amnesty met en exergue le contraste dans l'attitude européenne lorsque des violations sont constatées en Chine et en Arabie Saoudite. Si l'UE est particulièrement audible lorsqu'il s'agit de soutenir les défenseurs des droits humains dans l'Empire du milieu, il n'en est pas de même lorsque les faits se déroulent dans la pétromonarchie du Golfe. "Les interventions publiques de l'Union européenne concernant l'Arabie Saoudite sont quasi inexistantes alors que les expressions de contestation y sont sévèrement réprimées", explique entre autres Amnesty. "Maintenir un partenariat privilégié avec ce Royaume a pris le dessus sur les préoccupations liées aux droits de l'Homme", déplore-t-elle. Dans son rapport, l'organisation appelle dès lors l'Union européenne à adopter une approche plus systématique sur ces questions. "L'UE et ses Etats membres ont besoin d'une approche stratégique et visible pour soutenir et défendre les personnes menacées alors qu'elles défendent les droits humains", insiste la directrice du bureau européen d'Amnesty, Eve Geddie. "Un bon départ pourrait être que les ministres des Affaires étrangères de l'UE affirment, dans les conclusions de leur Conseil, leur engagement à promouvoir et défendre les défenseurs des droits humains", conclut-elle. (Belga)

Vos commentaires