En ce moment
 
 

La compagnie aérienne KLM critiquée pour avoir demandé à une mère allaitant son bébé de se couvrir

La compagnie aérienne KLM critiquée pour avoir demandé à une mère allaitant son bébé de se couvrir
image d'illustration

La compagnie aérienne néerlandaise KLM faisait l'objet de critiques mercredi après avoir demandé à une mère allaitant son bébé à bord d'un avion de couvrir son sein pour ne pas "offenser" les passagers de "cultures différentes".

Une passagère a déclaré dimanche sur Facebook qu'un membre de l'équipage d'un vol reliant San Francisco à Amsterdam en juin lui a demandé de couvrir son sein alors qu'elle allaitait son nourrisson. "Pour s'assurer que tous nos passagers de tous horizons se sentent à l'aise à bord, nous pouvons demander aux mères allaitant leur bébé de se couvrir, au cas où d'autres passagers seraient offensés", s'est justifiée sur Twitter la compagnie, alliée d'Air France.

Shelby Angel, maman d'une fillette d'un an, a raconté qu'elle s'était sentie "extrêmement mal à l'aise et pas respectée".

"Avant même de décoller, une hôtesse de l'air portant une couverture s'est approchée de moi. Elle m'a dit (et je cite): 'Si vous voulez continuer à allaiter, vous devez vous couvrir'", a-t-elle écrit.

Lorsque la jeune femme s'est plainte auprès de KLM, la compagnie lui a répondu qu'elle devait "respecter les personnes de cultures différentes et que l'attitude de cette hôtesse de l'air était conforme à la politique de la compagnie", selon Mme Angel.

KLM faisait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux, notamment de la part d'une association néerlandaise pour la promotion de l'allaitement, Melkpunt.

"KLM nous déçoit! Et un peu trop facile de rejeter la faute sur d'hypothétiques passagers étrangers... quand personne ne s'est plaint", a-t-elle déclaré sur Facebook.

"Bien entendu, l'allaitement est autorisé à bord des vols KLM. Cependant, tous les passagers ne sont pas à l'aise si une femme allaite près d'eux et parfois ces passagers se plaignent auprès du personnel de cabine", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la compagnie.

"Pour maintenir la paix à bord", KLM essaie "de trouver une solution acceptable pour tous et cela peut impliquer une demande à une mère de couvrir son sein", a-t-elle poursuivi.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires