En ce moment
 
 

La journaliste qui a frappé des réfugiés en fuite en Hongrie a finalement été acquittée

La journaliste qui a frappé des réfugiés en fuite en Hongrie a finalement été acquittée

La Cour suprême hongroise a acquitté une journaliste qui avait été condamnée pour avoir frappé et fait trébucher des réfugiés alors qu'ils traversaient la frontière serbe il y a trois ans. La sentence, qui annule les condamnations de deux juridictions inférieures, a été prononcée mardi en soirée.

La journaliste hongroise Petra Laszlo a été condamnée à trois ans avec sursis par deux juridictions inférieures pour des faits qui ont attiré l'attention du monde entier, au plus fort de la crise des migrants dans les Balkans en 2015. Elle a été filmée alors qu'elle donnait des coups de pied à une fille et a fait trébucher un homme avec un enfant dans les bras. Les migrants fuyaient les policiers qui tentaient de les empêcher de pénétrer dans le pays par la frontière serbe.

La Cour suprême a jugé que la journaliste aurait dû être inculpée pour trouble à l'ordre public, un délit considéré comme non criminel. La journaliste s'est excusée lors du procès et a tenté de justifier sa réaction en affirmant qu'elle avait eu peur en raison des migrants qui s'approchaient.

Elle a néanmoins été licenciée de son emploi par son employeur de l'époque, N1TV. L'incident s'est produit au moment où des milliers de réfugiés et de migrants arrivaient à la frontière hongroise par la route des Balkans.

Le Premier ministre Viktor Orban - un farouche militant anti-immigration - avait adopté des mesures pour enrayer l'afflux. Quelques semaines après l'incident du 8 septembre, son gouvernement a achevé la construction d'une clôture de barbelés le long de la frontière avec la Serbie.

Vos commentaires