En ce moment
 
 

La journée du XV de France: "konnichiwa Tokyo !"

La journée du XV de France:
Le centre du XV de France Gaël Fickou lors d'un point presse, le 18 septembre 2019 à Fujiyoshida au Japon FRANCK FIFE

"Konnichiwa (bonjour en japonais) Tokyo !" Après dix jours au pied du mont Fuji, le XV de France a pris ses quartiers, mercredi après-midi, dans la capitale japonaise, où il affrontera l'Argentine samedi (09h15 françaises) pour lancer sa campagne de Coupe du monde.

L'échéance se rapproche encore un peu plus avec cette arrivée dans la bouillonnante mégalopole, dont le cadre tranche avec la paisible Fujiyoshida, où les Bleus avaient débarqué le 8 septembre.

Depuis, ils commençaient probablement à trouver le temps un peu long, entre entraînements et parc d'attraction, la seule véritable distraction à leur disposition, à quelques encablures de leur hôtel.

"On est content de voir autre chose. (Fujiyoshida) est un cadre très sympa mais on a hâte d'être à Tokyo, de se rapprocher du match et de voir la ville", a confirmé Gaël Fickou mercredi matin avant le départ vers Tokyo, quelque 130 kilomètres plus à l'est.

Maxime Médard abonde: "Ca va faire du bien de quitter cet hôtel, d'aller à Tokyo et de se rapprocher de la compétition. On a tous hâte d'entrer dans la compétition. Ca fait un petit moment qu'on fait la préparation, dix jours qu'on est là. On est impatients."

Les Bleus auront donc trois jours pour, explique Rabah Slimani, s'"acclimater à l'environnement de Tokyo", où ils sont arrivés vers 15h30 locales (07h30 françaises).

Logés au Keio Plaza Hotel, dans le quartier de Shinjuku, ils prendront en revanche leur repères au stade Ajinomoto, où ils rencontreront les Pumas, dès jeudi après-midi, pour le traditionnel entraînement du capitaine.

Une séance sur place habituellement programmée la veille de la rencontre, mais avancée d'une journée puisque l'enceinte est réquisitionnée, vendredi, par les préparatifs du match d'ouverture entre le Japon et la Russie, dans la soirée.

Le XV de France effectuera donc une ultime mise en place vendredi après-midi au Fuchu Asahi Football Park, à quelques hectomètres du stade Ajinomoto où il jouera, déjà, en grande partie son avenir dans la compétition.

Vos commentaires