Le chef du gouvernement italien renonce à briguer une prestigieuse chaire de droit à Rome

Italie

(Belga) Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a annoncé lundi soir qu'il renonçait à briguer une chaire de droit dans une prestigieuse université romaine, après plusieurs jours de polémique.

Professeur de droit privé à Florence, M. Conte avait déposé en février une candidature pour enseigner à la Sapienza à Rome, "où je réside et où vit mon fils", a-t-il expliqué dans une vidéo sur Facebook. "Je n'étais pas chef du gouvernement, et l'idée que je puisse le devenir ne m'était pas venue à l'esprit", a raconté ce juriste totalement inconnu du grand public à son arrivée le 1er juin à la tête du gouvernement d'union entre le Mouvement 5 étoiles (antisystème) et la Ligue (extrême droite). Si personne ne lui reproche d'avoir posé sa candidature, son maintien faisait polémique depuis que la presse a révélé en fin de semaine dernière que M. Conte avait été dispensé d'un test d'anglais organisé lundi pour les candidats. Lundi soir, tout en assurant que des ministres et des chefs de gouvernement s'étaient retrouvés dans son cas par le passé, il a jeté l'éponge: "Il n'y a pas de conflit d'intérêts sur le plan juridique mais j'ai décidé de renoncer pour des raisons de sensibilité personnelle". Et il a prévenu: "On a dit que je cherchais un autre travail parce que ce gouvernement n'allait pas durer. Mais je le dis à tous les opposants: faites-vous une raison, ce gouvernement durera cinq ans! " (Belga)

Vos commentaires