En ce moment
 
 

21 morts en Italie, la Suisse figée, "une nouvelle étape en France": l'état des lieux sur le coronavirus en Europe

21 morts en Italie, la Suisse figée,
© AFP
CORONAVIRUS

Nombre de cas recensés et de morts, principales mesures: voici un état des lieux de la propagation du coronavirus en Europe.

ITALIE

Le nombre de personnes ayant succombé au nouveau coronavirus, le Covid-19, en Italie est désormais de 21, indique vendredi soir le chef de la protection civile Angelo Borelli. Le nombre de contaminations est lui de 821.

Selon les données les plus récentes réunies par les autorités, 412 personnes contaminées ne présentent que peu ou pas de symptômes. Elles ne sont pas hospitalisées et sont placées en quarantaine à domicile. Par ailleurs, 345 personnes sont hospitalisées, dont 64 en soins intensifs. Le nombre de guérisons s'élève lui à 46 jusqu'ici. L'essentiel des gens contaminés habitent le nord du pays. L'Italie est le pays européen le plus touché par le nouveau coronavirus.

ESPAGNE

Dix-sept cas dont 12 liés à l'Italie. Un hôtel de Tenerife (Canaries) où logent quatre Italiens contaminés est en quarantaine depuis mardi. Trois cas ont été contaminés sur le sol espagnol, dont un homme dans un état grave dans la région de Madrid et un cas à Séville (sud).  15 des 118 Belges présents dans l'hôtel peuvent rentrer en Belgique.

Avec plus de 240.000 Italiens vivant en Espagne, les autorités déconseillent les voyages dans les régions d'Italie touchées comme dans les autres pays à risque. Elles imposent des tests aux voyageurs qui en reviennent et présentent des symptômes.

FRANCE

Dix-neuf nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été confirmés vendredi en France, soit un total de 57 depuis fin janvier, et "une nouvelle étape de l'épidémie est franchie", a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

"En France, une nouvelle étape de l'épidémie est franchie et nous passons désormais au stade 2" (sur un total de 3), a déclaré le ministre. "En situation épidémique, vous protéger c'est protéger aussi les autres et ce sont les petits gestes qui font une grande protection", a poursuivi M. Véran, qui "recommande désormais, et pour une période qui reste à déterminer, d'éviter la poignée de mains". "Plusieurs 'clusters' (cas groupés, ndlr) sont identifiés" à travers le territoire, a-t-il rappelé. Le principal se trouve dans l'Oise: "Il y a ce soir 18 cas dans l'Oise", soit "6 de plus" que jeudi. En outre, il y a "6 cas à Annecy" (contre quatre recensés jeudi), "6 cas qui concernent des voyageurs qui rentraient de voyage organisé en Egypte" (contre deux recensés jeudi) et "deux cas à Montpellier", selon le ministre. "Il reste douze cas en revanche isolés", a-t-il poursuivi. Pour l'heure, le bilan de la maladie Covid-19 en France est de 2 morts, 12 guérisons et 43 malades hospitalisés.

ALLEMAGNE

Un millier de personnes ont été placées en quarantaine dans l'ouest de l'Allemagne alors que le nombre de cas confirmés dans le pays a grimpé à 53, selon un bilan des autorités sanitaires vendredi. La mesure concerne le district de Heinsberg, très proche de la frontière néerlandaise, où un millier de personnes doivent rester chez elles tandis que les écoles et les crèches ont été fermées jusqu'à lundi, ainsi que les administrations. Toutes les audiences du tribunal ont été repoussées.

La mesure a été rendue nécessaire après qu'un couple porteur du virus a participé le week-end dernier au carnaval, un événement annuel très populaire notamment dans l'ouest de l'Allemagne. Dans cette région de Heinsberg, 20 cas de nouveau coronavirus ont été détectés, selon le ministère régional de la Santé de l'Etat régional de Rhénanie du Nord-Westphalie.

Le salon international du tourisme de Berlin (ITB), plus grand rendez-vous du secteur, qui devait se tenir du 4 au 8 mars, a été annulé vendredi par les autorités, en raison des risques liés à l'épidémie du coronavirus en Allemagne.

PAYS-BAS

Après un premier cas confirmé jeudi soir, un deuxième cas de personne contaminée au coronavirus Covid-19 est annoncé vendredi chez nos voisins néerlandais. Le deuxième cas est une femme qui n'a pas de lien apparent avec le premier patient connu.

L'institut néerlandais pour la santé publique et l'environnement précise qu'elle a été diagnostiquée "pendant la nuit". La patiente, une habitante d'Amsterdam, se trouvait la semaine dernière en Lombardie, région du nord de l'Italie où il y a eu une soudaine flambée de cas à partir du week-end dernier. Depuis que son test positif a été confirmé au laboratoire de l'institut, la patiente se trouve en quarantaine à domicile. Les services sanitaires amstellodamois ont entamé une enquête pour déterminer les personnes avec lesquelles cette femme a été en contact dernièrement. Le premier cas officiel néerlandais, annoncé jeudi soir, concernait un homme qui lui aussi était de retour de Lombardie. 

ROYAUME-UNI

Deux personnes infectées au nouveau coronavirus sur l'île espagnole de Tenerife et en Italie ont été hospitalisées en Angleterre, portant le nombre total de cas à 15 au Royaume-Uni, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires britanniques. "Le virus a été transmis en Italie et à Tenerife et les patients ont été transférés dans des centres d'infection spécialisés du NHS (système public de santé, NDLR)" dans des hôpitaux à Londres et Liverpool (nord-ouest).

SUISSE

En Suisse, une quinzaine de cas ont été détectés, dont le premier mardi dans le canton italophone du Tessin, frontalier de l'Italie. Il s'agit d'un septuagénaire ayant voyagé récemment à Milan (nord de l'Italie), où il aurait contracté la maladie. D'autres cas ont depuis été enregistrés dans plusieurs cantons, comme à Genève (ouest), Zurich (nord), Bâle (nord) et dans le canton des Grisons (est).

A Genève, un des deux cas est un "collaborateur d'une institution genevoise travaillant à l'international", selon les autorités locales. Le patient âgé de 55 ans, d'origine italienne, travaille à Genève et réside en France. L'ensemble de ses collaborateurs - entre 300 et 400 personnes - font l'objet d'une évaluation médicale.

La Suisse a interdit au moins jusqu'au 15 mars tout événement réunissant plus de 1.000 personnes, condamnant ainsi la 90e édition du salon automobile de Genève qui devait s'ouvrir le 5 mars et accueillir 600.000 visiteurs du monde entier. De nombreux concerts, matchs et salons sont annulés ou ajournés dans le pays.

GRECE

Trois cas - deux Grecques ayant récemment voyagé dans le Nord de l'Italie et un enfant de 10 ans. Le gouvernement a annulé les fêtes de carnaval prévues ce week-end dans le pays et adopté un décret prévoyant des mesures (interdictions temporaires de déplacement, fermeture des écoles ou des salles de spectacle) si l'épidémie devenait massive.

CROATIE

Trois cas, dont un jeune homme ayant séjourné récemment en Italie et son frère ainsi qu'un homme travaillant à Parme (Italie).

AUTRICHE

Trois cas, dont un jeune couple italien dont la femme travaillait comme réceptionniste dans un hôtel d'Innsbruck brièvement mis en quarantaine mardi. Frontalière de l'Italie, l'Autriche déconseille à ses ressortissants de se rendre dans les régions italiennes touchées.


BULGARIE

Aucun cas, comme en Hongrie. La compagnie Air Bulgarie a suspendu temporairement sa liaison Sofia-Milan.

BELGIQUE

Un cas --un homme arrivé de Wuhan début février dont la quarantaine s'est achevée.

DANEMARK

Un cas. Les personnes présentant des symptômes et arrivant de zones touchées dont le Nord de l'Italie sont appelées à se faire tester.

NORVEGE

Quatre cas : une personne revenue de Chine le week-end dernier, et trois cas annoncés jeudi. Parmi ceux-ci, deux sont liés à l'épidémie en Italie et un est lié à l'Iran. L'Institut norvégien de santé publique appelle à se préparer à "une grave épidémie".

FINLANDE

Deux cas --une touriste chinoise en Laponie détectée fin janvier et celui annoncé mercredi d'une Finlandaise ayant séjourné en Italie du Nord.

SUEDE

Sept cas. Le premier recensé fin janvier était une femme ayant séjourné dans la région de Wuhan. Parmi les six cas révélés mercredi et jeudi, deux sont liés à l'épidémie en Italie, un à l'Iran et un a été contaminé au contact de personnes porteuses du virus lors d'un voyage en Allemagne.

PAYS BALTES

Un cas en Estonie (un Iranien résidant dans le pays). La Lituanie a déclaré l'état de "situation extrême" lui permettant d'agir et débloquer des fonds plus rapidement en cas d'épidémie. La Lettonie a réservé une centaine de lits d'hôpitaux et demande à ses ressortissants revenus de pays touchés de prendre 14 jours de "congé-quarantaine" payés par la Sécurité sociale.

POLOGNE

Aucun cas. Des contrôles des passagers en provenance de Chine et d'Italie sont effectifs dans tous les aéroports recevant des vols internationaux.

REPUBLIQUE TCHEQUE

Aucun cas. Plusieurs dizaines de Tchèques de retour d'Italie placés en quarantaine.

SLOVAQUIE

Contrôle des températures aux arrivées d'Italie à l'aéroport de Bratislava.

GEORGIE

Un cas --un Géorgien revenu d'Iran et placé à l'isolement dans un hôpital de Tbilissi.

MACEDOINE DU NORD

Un cas --une femme de retour d'un séjour d'un mois en Italie

ROUMANIE

Un cas --un homme entré en contact avec un Italien ayant récemment séjourné dans son pays.

Le pays place en quarantaine les personnes s'étant rendues dans les zones touchées d'Italie du nord.

RUSSIE

Cinq cas --dont deux Chinois dorénavant guéris et trois des quinze ressortissants russes rapatriés du bateau de croisière en quarantaine au Japon.

Les autorités déconseillent les voyages en Italie, Iran et Corée du Sud et cesseront vendredi l'attribution de visas, hormis de travail et humanitaires, aux Iraniens. Les vols vers la Corée du Sud seront suspendus à partir du 1er mars.

 

Vos commentaires