En ce moment
 
 

Le maître du roman d'espionnage John Le Carré dépeint Boris Johnson en "porc ignorant"

Le maître du roman d'espionnage John Le Carré dépeint Boris Johnson en
L'auteur britannique John le Carré à Hambourg en Allemagne le 15 octobre 2017 Daniel Bockwoldt
BREXIT

Le maître britannique du roman d'espionnage John Le Carré a brossé dans son dernier ouvrage le portrait du Premier ministre Boris Johnson en "porc ignorant" et qualifié le Brexit de "folie", d'après des extraits publiés samedi dans le quotidien The Guardian.

Se déroulant en 2018 et intitulée "Agent Running in the Field", le roman raconte l'histoire de Nat, un agent de 47 ans du MI5, le service de renseignement britannique, en proie au doute quant à l'avenir de son pays et qui révèle à sa fille ses choix de carrière.

A cette époque, Boris Johnson est encore ministre des Affaires étrangères, un poste qu'il a finalement quitté en juillet 2018, en signe de protestation contre la stratégie de la Première ministre Theresa May sur le Brexit, pour finalement prendre son fauteuil un an plus tard.

Décrivant une Grande-Bretagne en "chute libre", Nat fait l'inventaire des raisons qui l'amènent à douter de l'absence de pouvoir démocratique dans son pays.

"Un cabinet minoritaire de Tories (le parti conservateur) de dixième plan. Un porc ignorant en tant que ministre des Affaires étrangères, que je suis censé servir. Le Labour (le parti travailliste) n'est pas mieux. De la pure folie ce Brexit", affirme Nat à sa fille.

Le roman sera disponible en Grande Bretagne le 17 octobre, soit deux semaines avant la sortie prévue du Royaume-Uni de l'Union européenne. Devenu Premier ministre en juillet, Boris Johnson veut sortir de l'UE le 31 octobre, avec ou sans accord de divorce.

John Le Carré est un écrivain europhile de stature internationale. Il a notamment participé, au même titre que des dizaines d'autres romanciers, à un appel à soutenir l'Union européenne lors des élections européennes de mai dernier, remportées en Grande-Bretagne par le parti du Brexit de l'europhobe Nigel Farage.

Vos commentaires