En ce moment
 
 

Le président de la Commission européenne déplore "le temps et l'énergie gâchés" à cause du Brexit

Le président de la Commission européenne déplore
© BELGA

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déploré mardi devant les députés européens le temps et l'énergie perdus au cours de sa mandature qui se termine à discuter du Brexit plutôt que de politiques qui améliorent la vie des citoyens.

"Cela m'a fait de la peine de passer tant de temps au cours de ce mandat à s'occuper du Brexit, quand je ne pensais à rien d'autre que la façon dont l'Union pourrait mieux faire pour ses citoyens", a-t-il déploré lors d'un débat en plénière, en évoquant "du temps gâché, de l'énergie gâchée".     

Le Luxembourgeois, dont le mandat devrait être prolongé d'un mois vu l'incapacité de la présidente-élue Ursula Von der Leyen à faire approuver un collège de commissaires complet par le Parlement, a assuré que l'Union européenne avait fait "tout ce qui était en son pouvoir" pour assurer un départ ordonné du Royaume-Uni.    

"Au moins nous pouvons nous regarder en face et dire que nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour s'assurer que ce départ est ordonné", a-t-il commenté.     

Le Parlement européen a confirmé lundi, comme il l'avait décidé dans une résolution en septembre dernier, qu'il ne ratifierait pas l'accord de retrait tant que le processus de ratification n'était pas fini au Parlement britannique.     

"D'abord Londres, ensuite Bruxelles et Strasbourg! ", a confirmé M. Juncker sous les applaudissements des eurodéputés.     

Lui aussi en partance, le président du Conseil Donald Tusk a confirmé qu'il consultait les dirigeants des Vingt-sept et déciderait dans les prochains jours. "Cela dépendra de ce que le Parlement britannique décidera, ou ne décidera pas", a-t-il commenté, en appelant à "être prêt à tous les scénarios". 

 

Vos commentaires