En ce moment
 
 

Le Royaume-Uni étudie un lien entre une maladie inflammatoire chez un petit groupe d'enfants et le Covid-19

Le Royaume-Uni étudie un lien entre une maladie inflammatoire chez un petit groupe d'enfants et le Covid-19
(C)PIXABAY
 
CORONAVIRUS
 

es médecins au Royaume-Uni mettent en garde contre une maladie inconnue qui touche un petit groupe d'enfants, rapportent mardi les médias britanniques. Les experts examinent si l'infection peut être liée au nouveau coronavirus.

C’est un tweet de la Pediatric Intensive Care Society (soit en français, la société des unités de soins pédiatriques) qui tirait la sonnette d’alarme ce dimanche aux professionnels du secteur de la santé du Royaume-Uni.

Un nombre restreint mais croissant d'enfants présentent un syndrome rare qui pourrait être lié au coronavirus. Les enfants présentent des symptômes semblables au syndrome de choc toxique avec notamment une fièvre élevée, une pression artérielle basse, une éruption cutanée et des difficultés respiratoires. Certains enfants souffraient également de maux gastrointestinaux (vomissement, douleur abdominale, diarrhée), d'une inflammation des muscles cardiaques et d'une numération sanguine inhabituelle. Selon les experts, ces symptômes sont le signe que le corps combat une infection.

Dimanche, la Pediatric Intensive Care Society UK (PICS) a tweeté cette "alerte urgente" émise par le National Health Service" (Service National de Santé) constatant une petite augmentation du nombre d'enfants admis dans les hôpitaux gravement malades présentant "des caractéristiques de chevauchement du syndrome de choc toxique et de la maladie atypique de Kawasaki. Certains étaient positifs au Covid-19."

"La maladie de Kawasaki, également connue sous le nom de syndrome de Kawasaki, est une maladie infantile rare qui provoque une inflammation des parois des vaisseaux sanguins du corps, qui peut être soignée avec un traitement adéquat", nous détaille le site d'informations de CNN.

Cette alerte urgente, envoyée aux médecins généralistes britanniques décrit qu'au cours des trois dernières semaines, "il y a eu une augmentation apparente du nombre d'enfants de tous les âges présentant un état inflammatoire multisystémique nécessitant des soins intensifs. Ces hospitalisations ont été réalisées à Londres mais aussi dans d'autres régions du Royaume-Uni", rapporte également le site de CNN.

L'alerte ajoute: "On craint de plus en plus qu'un syndrome inflammatoire lié au [covid-19] apparaisse chez les enfants au Royaume-Uni, ou qu'il puisse y avoir un autre pathogène infectieux, non encore identifié, associé à ces cas".

La société des pédiatriques britanniques a déclaré que, "bien qu'il y ait eu "très peu de cas" d'enfants gravement malades souffrant de Covid-19 admis dans des unités de soins intensifs pédiatriques au Royaume-Uni et dans le monde, ils étaient au courant de ce "petit nombre d'enfants au niveau national".

"Les enfants présentant ces symptômes nécessitent des soins urgents", avertit le NHS.

Il y a encore beaucoup d'inconnues en ce qui concerne le Covid-19, mais dans un rapport publié en avril par l'agence fédérale de la santé des Etats-Unis (CDC: Centers for Disease Control and Prevention), il est rapporté que les enfants diagnostiqués avec un coronavirus aux États-Unis avaient généralement des cas bénins de virus.

Le nombre de cas de Covid-19 chez les enfants reste faible et bien que certains enfants et nourrissons aient présentés des symptômes, les adultes constituent la plupart des cas connus à ce jour.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires